25 mai : Geek Pride Day : des freaks devenus héros

geek-663264_1280.png

Depuis 2006, nous fêtons le 25 mai le "Geek Pride Day". Bien que cette journée ne soit pas un jour férié ou de commémoration officiel, elle attire de plus en plus d'attention. Le même jour est également célébré le "Towel Day", lors duquel les fans rendent hommage à l'auteur de science-fiction Douglas Adam ("Le Guide du voyage galactique"), aujourd'hui décédé, en portant, comme le protagoniste de Adam, une serviette pendant cette journée.

Le terme "geek" vient de l'allemand "Geck", à l'origine utilisé pour définir, de manière dénigrante, les personnes expertes ou enthousiastes d'un domaine ou d'un loisir spécifique. On dit que les geeks seraient particulièrement intellectuels (et donc pas très sportifs), s'habilleraient de manière démodée et seraient plutôt des marginaux. Une description qui ressemble beaucoup à la définition du "nerd".

Depuis quelques années, les geeks ne sont pas seulement considérés comme des marginaux bizarres qui s'intéressent aux mathématiques. D'une part, le "geek look" est devenu tendance : les grosses montures de lunettes, les bretelles et les pantalons 3/4 sont devenus à la mode. D'autre part, des séries, telles que "The Big Bang Theory" ont également contribué à ce que l'image du geek passe de "pas cool" à "cool". Aussi, une grande partie de la "geek culture", à savoir le fantasy, la science-fiction et les superhéros, est devenue populaire et accessible à tous. Cependant, derrière cela se cache bien plus qu'un effet mode : grâce à l'évolution technologique ces dernières années, de plus en plus de personnes se sont rendu compte que les geeks jouent un rôle moteur dans notre société : ordinateurs, Internet, Smartphone, applis, etc. – toutes ces choses ont été développées par des soi-disant "marginaux". Et nous aurons à l'avenir besoin de plus de geeks encore pour faire avancer ces développements.

Il n'est donc pas surprenant de voir que les branches MINT (mathématiques, informatiques, sciences naturelles, technique) sont de plus en plus mises en avant. Tout comme le bricolage, l'expérimentation et le développement de plus en plus proposés aux élèves, par exemple dans le cadre de BEE CREATIVE – une autre initiative de BEE SECURE qui installe des Makerspaces dans les écoles du Luxembourg. Dans ces ateliers, il est possible de bricoler seul à l'aide d'imprimantes 3D, de fraises laser et d'autres outils p.ex. un prototype d'une nouvelle invention. De nombreuses autres initiatives et associations permettent de s'initier aux loisirs et intérêts "geek" qui permettent peut-être de trouver l'idée qui fera avancer le progrès technologique de notre société.

Fêtons donc – avec ou sans serviette – le Geek Pride Day !

Initatives "geek" au Luxembourg :