Attention aux chaînes de lettres sur WhatsApp !

kettenbrief.png

« Envoie ce message à 10 de tes amis si tu ne veux pas être hanté par un esprit malveillant ! », « Bon d’achat d’une valeur de 100 € », « Tes amis t’aiment-ils vraiment ? » - les chaînes de lettres ont toujours la cote. Avec la numérisation, elles sont désormais omniprésentes. Mais, bien qu’elles paraissent tout à fait inoffensives, les chaînes de lettres peuvent être dangereuses ! Généralement, la plupart des chaînes de lettres contiennent un hoax (canular) ou un mensonge. Alors que les premières chaînes de lettres ont été envoyées par courrier, puis par e-mail, elles se répandent aujourd’hui à vitesse grand V via les messageries, telles que WhatsApp. Les chaînes de lettres apparaissent souvent par vague : après un certain temps de « hype », le message perd d’intérêt et est remplacé par un nouveau. Les chaînes de lettres sont très appréciées par les enfants et les adolescents. Ce sont justement eux qui ont le plus de difficultés à identifier les messages.

Il existe différents types de chaînes de lettres, qui sont décrites en détail sur saferinternet.at (en allemand). La plupart de ces chaînes de lettres avertissent sur des dangers présumés, tels qu’esprits malveillants, virus ou frais pour l’utilisation du service, d’autres attisent la haine ou font courir des rumeurs. Certaines parlent d’organisation de flashmobs ou de possibilité d’évaluer sa popularité. Les chaînes de lettres les plus menaçantes sont celles qui incitent avec des faux bons d’achat à cliquer sur des liens qui renvoient vers des logiciels malveillants ou qui terrorisent les enfants avec des histoires d’horreur.

Il ne faut pas sous-estimer l’impact que produisent les chaînes de lettres, car elles peuvent intimider voire effrayer les enfants. Bien que les peurs, qui sont attisées dans les chaînes de lettres, à savoir ne pas être populaire, esprits malveillants, la mort d’un proche, être malchanceux jusqu’à la fin de ses jours - soient irrationnelles, les inquiétudes et les angoisses des enfants sont, quant à elles, tout à fait réelles. Raison pour laquelle il est important que les parents et les éducateurs expliquent aux enfants que les dangers décrits dans les chaînes de lettres ne sont pas réels et qu’ils discutent avec eux quelles chaînes de lettres peuvent être transmises ou pas. Cependant, les chaînes de lettres ne sont pas toutes menaçantes, certaines sont tout simplement sympathiques. Apprendre à bien gérer les chaînes de lettres fait partie de l’éducation aux médias que les parents et les éducateurs doivent faire découvrir aux enfants le plus tôt possible en communiquant.

Liens intéressants sur le sujet (en allemand) :