BEE SECURE à la conférence ECPAT : Ne détournez pas le regard!

ecpat2 copy.jpg

Ce lundi 26 mai, une grande conférence au sujet de la protection des enfants sur Internet a été organisée à Luxembourg-ville par ECPAT. Il s'agit d'un réseau international qui lutte contre la prostitution des enfants, la pédopornographie et la traite des enfants pour des raisons sexuelles.

BEE SECURE y participait en son rôle de « Safer Internet Centre » national. L'événement commençait par une conférence de presse intitulée « Ne détournez pas le regard », en présence du ministre de la justice Felix Braz ainsi que des représentants d'ECPAT Luxembourg, de la police grand-ducale et du parquet du tribunal d'arrondissement de Luxembourg. Georges Knell assistait au nom de BEE SECURE.

La conférence était l'occasion de présenter la plateforme de signalement en ligne « childprotection.lu » qui permet de signaler des exploitations sexuelles d’enfants, d’aider ainsi les victimes et de prévenir de nouveaux cas.

Chaque témoin, par exemple de tourisme sexuel impliquant des enfants ou de grooming en ligne, peut remplir un formulaire sur le site. Un service spécialisé de la police grand-ducale s'occupe alors de ces renseignement. La BEE SECURE Stopline est partenaire du site childprotection.lu et permet de signaler, sous le couvert de l'anonymat, des images d'exploitation sexuelle d'enfants.

Après la conférence de presse, c'était au tour des experts de présenter leurs recherches et points de vue par rapport aux sujets du « grooming en ligne », « tourisme sexuel impliquant les enfants » et « images d'abus sexuels d'enfants en ligne ». Parmi les participants venus de l'étranger, il y avait entre autres des juristes et représentants d'Interpol.

(Foto: Tageblatt / François Aussems)

BEE SECURE y fut également représenté par Nadine Schirtz. Dans sa présentation intitulée « From pornography to grooming and sexting - The sexualisation of children in the new media », elle expliquait les liens entre la pornographie légale en ligne et l'exploitation sexuelle des enfants (entre autres par le cyber-grooming) et la nouvelle tendance du « sexting » et de ses implications sur la sexualité des jeunes.

Ensuite, Georges Knell tirait l'attention sur une problématique connnue depuis longtemps chez la BEE SECURE Stopline: Des images de « posing », c'est-à-dire des images sexualisées d'enfants, ne sont pas couverts par la loi contre la pédopornographie au Luxembourg. Il en résulte que ces images, toutefois explicites, ne sont pas forcément considérées comme illégales et ne peuvent donc pas être traitées par la BEE SECURE Stopline. Par conséquent, des forums web diffusant de telles images sont hébergés en toute impunité sur des serveurs au Luxembourg. Depuis des années déjà, BEE SECURE rend attentif sur cette problématique et fait appel à une loi sur la protection des enfants plus stricte.