Campagne BIG DATA - Nouveau dossier en ligne : le BIG DATA en vacances

technology-3086765_1920.jpg

De la réservation d'un billet d'avion par Internet à l'enregistrement dans un hôtel, les algorithmes sont partout autour de nous.

Dans le cadre de sa campagne 2017-2018 – dont le thème est : « BIG DATA, qui fait quoi avec mes données ? » – BEE SECURE a voulu donner un aperçu des applications concrètes du BIG DATA dans le secteur du tourisme en pointant du doigt des technologies utiles et positives pour les utilisateurs mais aussi des systèmes qui ne font qu’inciter les voyageurs à dépenser plus. Dans cette optique, le dossier « BIG DATA en vacances » vient d’être publié sur le site bee-secure.lu.

En vacances ou non, le BIG DATA est toujours là

Publicités ciblées, mécanismes nébuleux, technologies incitatrices sont autant d’éléments contribuant à ce que nous révélions nos données personnelles, souvent sans vraiment faire attention, et même lorsqu’il s’agit de vacances. 

Aujourd’hui, les publicités touristiques ou autres sont très présentes sur Internet : annonces sur les sites web, les réseaux sociaux ou contenus des "influenceurs". Ce ne sont pas toujours des publicités facilement identifiables et la plupart du temps, elles sont liées au BIG DATA.

Nous ne pouvons pas parler de voyages sans parler de réservations. Là aussi, le recueil des données des utilisateurs est monnaie courante dans le cas d’une réservation en ligne. C’est une bonne chose quand cela nous permet de comparer les offres. Mais tous les mécanismes ne sont pas vraiment transparents et, parfois, il est difficile de savoir le vrai du faux. Pourquoi mon collègue a-t-il payé 10% de moins que moi pour le même voyage ? Est-ce une coïncidence ou est-ce du fait de mes données personnelles recueillies par ce site de réservations ? De réelles questions qui restent souvent sans réponses précises.

Les technologies du BIG DATA sont utiles mais peuvent aussi être nocives lorsqu’il s’agit, par exemple dans ce contexte du tourisme, de nous faire dépenser plus (de données, d’argent) pour une prestation.

Sommes-nous tranquilles une fois arrivé à destination ?

Nous pourrions croire qu’une fois arrivé(e) nous serions tranquilles… Seulement si, par exemple, nous utilisons le Wifi proposé par une grande ville, il est fort probable que nos données personnelles soient là aussi récoltées pour mieux nous connaître et mieux nous « cibler » en termes de publicités ou d’offres sur un prochain voyage par exemple.

Aucun utilisateur des nouvelles technologies – dont fait partie Internet – ne peut échapper au BIG DATA. Car même si vous ne voyagez pas en avion, mais que vous utilisez un GPS dans votre voiture, une application de navigation pour vous guider ou même si vous prenez les transports publics, le BIG DATA est utilisé.

Alors, pour déconnecter réellement pendant ses vacances, ne serait-il pas mieux de laisser complètement Internet de côté ? Est-ce vraiment possible ? Telle est la question. Vous trouverez davantage d’informations dans notre dossier BIG DATA en vacances.

 

En savoir plus :

Photo : pixabay.com