Campagne BIG DATA - Nouveau dossier : que faut-il savoir sur le RGPD ?

dataprotection-3233754_1920.jpg

Le 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD ou GDPR en anglais) entre en vigueur partout en Europe.

RGPD : qu’est-ce qui change pour les internautes ?

Dans le cadre de sa campagne 2017-2018 – dont le thème est : « BIG DATA, qui fait quoi avec mes données ? » – BEE SECURE vient de publier un dossier intitulé : « RGPD – que faut-il savoir sur le nouveau règlement ? » afin de vous donner un aperçu de la nouvelle règlementation européenne concernant les données personnelles en ligne et ses conséquences pour les internautes.

Une protection plus poussée des utilisateurs d’Internet

  • Un environnement plus respectueux

La nouvelle règlementation européenne vise à transformer la toile en un espace plus respectueux et transparent où l’utilisateur détient enfin un véritable pouvoir de décision sur l’utilisation de ses données (qui, pourquoi, comment, quand).

  • Une protection renforcée des mineurs de moins de 16 ans

Elle permet également une protection plus importante des enfants avec une limite de « majorité » fixée à 16 ans au Luxembourg. Autrement dit avec le RGPD, les organismes proposant des services en ligne seront maintenant obligés de vérifier l’âge de la personne qui souhaite faire appel à elle. Les mineurs de 16 ans ou moins devraient désormais toujours avoir une autorisation parentale avant d’utiliser certains services en ligne.

  • Des droits et des devoirs pour chacun

Les différents droits que détient à présent chaque internaute ne sont pas nouveaux mais l’Union européenne en a épaissi les traits ainsi que les mesures de sanctions en cas de non application du règlement par les organisations traitant les données personnelles. Ce nouveau règlement ne se contente donc pas d’améliorer les droits des internautes mais renforce également les devoirs de ceux qui collectent les données.

Dans le cas où une personne estimerait que ses droits ne sont pas respectés, BEE SECURE rappelle qu’il existe toujours des solutions comme :

  • une démarche amiable consistant à faire une demande directe auprès du responsable de traitement des données personnelles ou du moteur de recherche.
  • l’introduction d’une réclamation auprès de la CNPD.
  • la consultation d’un avocat et l’action en justice.

Pour aller plus loin :

Photo : pixabay.com