Clash of Clans et autres jeux de stratégie en ligne : quelques conseils aux parents

ClashofClans_saferinternetat.png

Ils se trouvent en tête de l'AppStore et rencontrent un franc succès auprès des jeunes : les jeux de stratégie en ligne multijoueurs, tels que Clash Royale ou Clash of Clans. Cependant, de par le mécanisme de jeu et la possibilité de dépenser de l'argent réel, ils comportent également des risques. BEE SECURE explique ce que les parents devraient savoir.

Qu'il s'agisse de Clash Royale ou de Clash of Clans, ces jeux figurent dans le Top 3 des applications sur iPhone réalisant le chiffre d'affaires le plus élevé en 2016, le dernier est selon une étude JIM 2016 le jeu préféré des adolescents. Le principe de ces jeux de stratégie multijoueurs ressemble aux jeux sur ordinateur connus : les joueurs doivent exploiter les ressources et construire une base, former des unités et les envoyer au combat. Le tout dans un style B.D. L'aspect multijoueurs intervient dans ce que l'on appelle les "clans" que forment les joueurs. Ces clans prennent ensuite part à des combats. Des succès de jeu communs et la communication y nécessaire créent un sentiment d'appartenance au clan, les membres d'un clan se lient d'amitié. Les règles internes du clan sont définies par les joueurs eux-mêmes et non pas par le mécanisme de jeu. Des obligations sociales voient ainsi le jour, à savoir être disponible pour les combats à certaines heures ou céder certaines unités ou ressources à d'autres joueurs. Le guide de jeux NRW donne un aperçu du principe de jeu dans sa brève évaluation en vidéo.

Le jeu comporte différents risques, tels que le cyber-grooming, c'est-à-dire le harcèlement sexuel par des adultes qui prétendent être des adolescents, ou le cyber-harcèlement par les autres joueurs dans le chat du jeu. Les clans peuvent également exercer une pression sociale, puisque l'on peut seulement avoir du succès dans ces jeux si l'on est souvent en ligne. Si l'on est absent, on risque de perdre des ressources car le jeu continue en temps réel. Ainsi, les règles internes des clans et le mécanisme de jeu (p.ex. les ressources doivent être "récoltées" rapidement par un clic), peuvent générer une certaine pression à devoir consulter le plus souvent possible son téléphone portable. Ce qui peut conduire à des conflits dans le quotidien familial, car la fréquence de jeu et la fidélisation au jeu sont très élevées. Les parents devraient dans tous les cas surveiller un comportement de jeu excessif.

Grâce aux achats intégrés, il est possible d'acheter avec de l'argent réel des ressources ou des avantages temps pour la plupart des jeux. Les processus de construction et d'armement du jeu, de plus en plus longs avec l'avancée du jeu, peuvent être raccourcis avec de l'argent. En effet, investir de l'argent dans le jeu permet d'avoir un réel avantage. Les achats sont simples et échelonnés de sorte que l'on dépense facilement une grosse somme d'argent. Outre Clash of Clans et Clash Royale, il existe de nombreux clones avec le même principe de jeu, dont certains sont encore plus agressifs en matière d'achats intégrés. Ce "principe de jeu" est souvent critiqué avec la désignation "pay to win" ("paie pour gagner").

A quoi les parents doivent-ils faire attention ?

Afin d'éviter de mauvaises surprises à la fin du mois, les parents peuvent paramétrer les appareils de leurs enfants pour éviter les achats intégrés. Si l'enfant a le droit de dépenser de l'argent, il est recommandé de le faire à l'aide de cartes prépayées. Ainsi, l'enfant ne peut dépenser qu'un montant fixé en amont.

Les parents devraient également parler avec leurs enfants sur la communication dans les chats et attirer leur attention sur les risques, tels que le grooming et le harcèlement. Dans tous les cas, il est recommandé de limiter la durée ainsi que la fréquence de jeu. Il est alors utile que les parents comprennent le principe de jeu et définissent des règles ensemble avec leurs enfants. L'outil en ligne Contrat d'utilisation des médias peut donner des idées.

Liens :