Conférence : Grooming, Sexting, Sextortion

erwuessebildung.png

Dans le cadre des projets “Médias et Sexualité” de “L’Erwuessebildung, une conférence avec pour thème “Grooming, Sexting et Sextortion” a eu lieu le 10 juin dernier.

Monsieur Georges Knell de BEE SECURE et Monsieur Laurent Goedert de l’office de prévention de la police Grand-Ducale ont expliqué au public intéressé le contexte, les conséquences et les mesures de sécurité. Il est souvent difficile pour les adultes de comprendre que l’envoi de photos intimes soit pour beaucoup de jeunes de vraies preuves d’amour ou une façon d’attirer l’attention. Malheureusement, les photos de nu peuvent vite tomber entre de mauvaises mains et peuvent être partagées sur les réseaux sociaux et être copies publiquement de multiples fois.

“Une fois sur internet, toujours sur internet”, voici la phrase qu’a utilisée Monsieur Georges Knell pour résumer ce phénomène effrayant et montrer l’importance que si vous êtes une victime de sexting, vous pouvez vous confier à un tiers de confiance, la police ou  téléphoner à la Helpline BEE SECURE.


 

La sextortion consiste à faire du chantage en utilisant des photos de nu. Dans la plupart des cas, ce sont les hommes qui en sont victimes, en se laissant entraîner à des actes sexuels devant la caméra lors de live-chats soi-disant inoffensifs. « Nombreux sont ceux qui se laissent intimider et préfère verser de grosses sommes d’argent afin d’éviter le risque, que la publication de clichés intimes salisse leur réputation et leur vie privée. », a expliqué Laurent Goedert. Plusieurs exemples de cas de grooming à Luxembourg ont montré qu’il est impératif de protéger ses enfants sur internet. Particulièrement dégoûtant: une relation de confiance combinée à de l’intimidation et du chantage se construit sur des mois entre l’enfant et une personne tiers, cette relation est si forte que la victime est presque prête à tout.

BEE SECURE a élaboré un guide sur les 3 thèmes : Grooming, Sexting, Sextortion. Pour plus de questions n’hésitez pas à contacter la Helpline BEE SECURE.