En route vers la distribution des cadeaux : 10 pièges classiques sur internet

holiday-shopping-1921658_1920.jpg

Aujourd'hui, la majorité des préparatifs de Noël se font sur Internet. Pourtant, ce choix n'est pas toujours dépourvu de risque. Voici dix pièges classiques que vous pouvez reconnaître et éviter facilement.

Quels sont les pièges classiques sur Internet à l’approche de Noël ?

1. Une fausse bonne affaire

Si vous ne faites attention qu'au meilleur prix en achetant vos cadeaux, soyez prudents lorsqu'une boutique en ligne propose un article à un prix plus avantageux qu'une autre, il pourrait s'agir d'un Fake Shop. Il se peut que le produit soit de qualité inférieure ou ne soit jamais livré. Dans le pire des cas, vous risquez d'être victime d'hameçonnage de données bancaires en commandant sur ces fausses boutiques en ligne.

2. Cartes électroniques et mauvaises surprises

Les e-cards (cartes numériques) ont pris la succession des cartes de vœux de Noël. En principe, elles ne sont pas dangereuses lorsqu'elles proviennent d'une personne digne de confiance. Si ce n'est pas le cas ou si la carte numérique contient un lien ou une demande de téléchargement, ne cliquez pas dessus, vous risquez de télécharger un programme malveillant.

3. Faux amis

Les faux profils ne sont pas toujours faciles à reconnaître et parviennent à établir des relations persuasives avec leurs victimes. Pendant la période de Noël surtout, les créateurs de faux profils utilisent des prétextes qui invitent à la pitié pour inciter les autres utilisateurs à leur envoyer de l'argent. C'est pourquoi vous devriez toujours faire preuve d'une méfiance saine lorsque vous dialoguez avec des étrangers sur internet et ne pas répondre aux demandes de virements bancaires.

4. Faux chèques-cadeaux

En décembre, on voit circuler de plus en plus d'e-mails et de liens vers des chèques-cadeaux. Il ne faut pas cliquer sur ces liens, car ils peuvent vous diriger vers de faux sites internet demandant des informations de connexion ou de compte, ou entrainer le téléchargement d'un programme malveillant.

5. Fausses offres de voyage

Pendant les vacances, les fenêtres contextuelles et les e-mails proposant des offres de voyage bon marché sont tentants. Mais ce sont justement ces soi-disant bonnes affaires qui peuvent s'avérer être de fausses offres s'il ne s'agit pas d'un véritable portail de voyage. Parfois, les hôtels réservés n'existent même pas.

6. Téléchargement d'application non contrôlée

À l'approche de Noël, nombreux sont ceux qui reçoivent leur premier téléphone portable ou leur première tablette et ne savent pas de quoi se méfier lorsqu'ils naviguent et téléchargent. Aux alentours de Noël, le nombre de téléchargements de programmes malveillants, déguisés en applications ou en fonds d'écran, augmente considérablement.

7. Fraude aux dons

Si vous avez l'intention de faire plaisir aux nécessiteux pendant la période de Noël, soyez attentifs aux destinataires de vos dons. En effet, il existe par exemple de nombreux faux sites internet qui imitent des organismes d'aide connus. L'argent n'arrive pas à l'endroit espéré ou bien les numéros de carte de crédit introduits sont utilisés à mauvais escient. 

8. E-mails de boutiques en ligne

Les achats en ligne sont nombreux pendant la période de Noël, le nombre d'e-mails signalant des problèmes de livraison présumés augmente donc également, même s'il n'y a aucun problème ou que vous n'attendez pas de colis. Ces e-mails d'hameçonnage vous demandent ensuite de vous connecter à un faux site internet, afin de voler vos données.

9. Jeux et calendriers de l'avent en ligne

Pendant la période de l'avent, de plus en plus de concours en ligne sont organisés. Des e-mails et des fenêtres contextuelles circulent aussi pour annoncer l'octroi d'un prix, même si vous n'avez participé à aucun concours. Lorsqu'une annonce de prix vous demande de verser un acompte ou de vous connecter à un site internet, méfiez-vous.

10. Faux e-mails bancaires

Méfiez-vous toujours si vous recevez un e-mail bancaire signalant un problème avec votre compte ou un versement. En effet, ces faux e-mails contiennent des liens vers un faux site internet où vos vos données de connexion d'e-banking ou vos données de carte de crédit vous seront demandées. Avec cette méthode d’hameçonnage, les fraudeurs peuvent voler de grosses sommes rapidement.

Comment éviter ces problèmes ?

  • Interrogez-vous sur ces messages et notifications : demandez-vous si le message vous concerne vraiment. Ignorez les e-mails et les avertissements qui semblent faux.
  • Evitez les liens d'e-mails et de fenêtres contextuelles douteux : ils pourraient vous rediriger vers de faux sites internet ou des téléchargements non souhaités.
  • Remettez en question les offres qui ne sont pas dignes de confiance : « tout ce qui brille n'est pas d’or ! ». Si une offre vous semble trop belle pour être vraie, posez-vous des questions. Les commentaires et les témoignages sur l'offre, le fournisseur et le site internet peuvent vous aider à démasquer une escroquerie.
  • Gardez une méfiance saine envers les étrangers sur internet : ne faites pas confiance à n'importe qui sur internet et n'envoyez jamais d'informations personnelles, de photos intimes ou d'argent. Si cette personne est réellement votre amie(e), elle comprendra votre prudence.
  • Ne communiquez jamais d'informations sans réfléchir : n'introduisez vos données de connexion que sur des sites internet dignes des confiance et surtout, n'entrez pas vos données bancaires en ligne et vos données de carte de crédit sur de faux sites internet !
  • Ne téléchargez que les apps des App Stores officiels : téléchargez uniquement vos applications sur des boutiques de confiance (exemples : Google Play, Apple Store).

Si vous êtes victime d'une fraude sur internet, vous devez demander de l'aide. Vous pouvez signaler les contenus illégaux et les activités criminelles auprès de la BEE SECURE STOPLINE. Le cas échéant, contactez aussi votre banque afin de limiter les éventuels dégâts. Si vous n'êtes pas sûr de vous et que vous avez besoin d'être conseillé, vous pouvez demander une assistance auprès de la BEE SECURE Helpline (Tél. : 8002 1234).

Plus d'informations :

Sources : Emsisoft Blog, National Trading Standards, BBC | Image : pixabay.com