Le nouveau jeu Pokémon "Magicarpe Jump" à la conquête des smartphones : à quoi faut-il faire attention ?

Lorsque l'été dernier, le premier jeu de Pokémon était disponible sur les smartphones, l'engouement était à son comble : pendant quelque temps, "Pokémon Go" avait transformé la moitié du monde en entraîneurs de Pokémon. Dans ce nouveau jeu "Magicarpe Jump" tout tourne autour d'un poisson.

"Magicarpe" (anglais : Magikarp, allemand : Karpador) fait partie intégrante du jeu depuis la première génération Pokémon. A la différence de tous les autres Pokémons, ce monstre est "inutile" : la seule attaque qu'il maitrise s'appelle "Trempette" et n'a aucun effet sur l'adversaire. Malgré cela, ce poisson Pokémon joue le rôle principal dans ce nouveau jeu sur smartphone : dans des combats de saut, les entraîneurs Magicarpe laissent s'affronter leur poisson - celui qui saute le plus haut gagne.

Le jeu consiste donc à pêcher, élever et entraîner son Magicarpe. Le Pokémon doit être nourri et emmené à l'entraînement, avant de s'affronter dans plusieurs ligues à d'autres Magicarpe. Le jeu, disponible sur iOS et Android, est gratuit, mais il s'agit du principe "free-to-play". Cela signifie qu'il est possible d'acheter des objets dans le jeu avec de l'argent réel via des achats intégrés. Il est donc possible de bénéficier d'avantages pour son propre Magicarpe ou d’acquérir des décorations pour l’aquarium. Le jeu est d'ailleurs conçu de manière très honnête : on n'attend pas longtemps entre différents événements (p.ex. jusqu'au prochain entraînement) et il n'est pas difficile de collecter les pièces d'or ou diamants nécessaires pour une décoration dans le jeu.

Les parents devraient toutefois parler des achats intégrés à leurs enfants et décider ensemble comment les gérer de la meilleure façon. Si le téléphone portable des enfants n'est pas lié à une carte de crédit, vous n’aurez pas de mauvaises surprises. Les enfants plus âgés ou les jeunes peuvent débourser de l'argent à l'aide de cartes prépayées des boutiques de Apple et de Google, sans risquer de dépasser leur budget.

Les "jeux de récréation", tels que Magicarpe Jump peuvent créer une certaine dépendance, car plus on est actif dans le jeu, plus vite on progresse. La tentation de jouer sans cesse est donc très grande. Les parents devraient donc également discuter du temps de jeu avec leurs enfants et fixer des règles, tout en gardant un œil sur l'activité de jeu de leurs enfants. Il est également recommandé de tester de le jeu soi-même : même si un poisson de bande dessinée qui fait trempette ne nous fascine pas tous, cela permet de faciliter la communication entre parents et entraîneurs de Magicarpe.

Liens :