Quelles sont les alternatives à Google, le moteur de recherche n°1 ?

google-76517_1280.png

A l’aube de la mise en place de la nouvelle règlementation européenne en matière de données (RGPD) et dans le cadre de notre campagne « BIG DATA : qui fait quoi avec mes données ? », nous souhaitons ici vous fournir une liste (non-exhaustive) des moteurs de recherche alternatifs au géant Google.

Il est vrai qu’aujourd’hui, l’accaparement de nos données par Google peut paraître effrayant. Notamment dans un contexte où l’on parlait encore récemment de « fuites de données personnelles » avec l’affaire Facebook-Cambridge Analytica. Mais, il existe des alternatives.

Google leader incontestable dans le monde et au Luxembourg

Depuis minimum une décennie Google détient le monopole en matière de recherches sur Internet. Il possède actuellement 90,61% des parts de marchés (PM) dans le monde et 94,15% au Luxembourg (ordinateurs, tablettes et mobiles confondus). A l’échelle nationale, cinq moteurs de recherche se partagent les presque 6% restants, respectivement : Bing, Yahoo!, DuckDuckGo, Yandex et Qwant. Les deux seuls pays dans lesquels Google n’est pas le n°1 sont la Russie (utilise davantage Yandex avec 53,2% de PM) et la Chine (Baidu avec 77,53% de PM). Des chiffres qui en disent long sur le pouvoir potentiel de ce moteur de recherche en termes de données personnelles.

Ainsi BEE SECURE a déniché pour vous quelques alternatives satisfaisantes niveau protection des données. À tester ;-)

4 moteurs de recherche alternatifs à Google et respectueux de vos données personnelles

StartPage, le moteur de recherche qui protège vos données

La baseline de ce premier moteur de recherche en dit long « Le moteur de recherche le plus confidentiel au monde ». Startpage se veut le fervent protecteur de vos données personnelles lorsqu’il s’agit de surfer sur Internet. Sa technologie repose sur le partage de résultats provenant de Google mais sans l’inconvénient du partage de vos données puisque le moteur de recherche, comme il le décrit, fait office d’écran entre vous et le géant de l’Internet. Ainsi, StartPage explique « Lorsque vous nous soumettez une requête, nous la transmettons à Google qui ne voit que cela : StartPage est en train de rechercher quelque chose ». Le moteur de recherche retire donc les cookies des résultats obtenus et vous les délivre, il ne garde rien de l’utilisateur en mémoire (pas même l’IP) et, bien sûr, ne partage rien avec Google. Par ailleurs, StartPage revendique sa diffusion de résultats de recherche sans bulles de filtres (autrement dit des résultats basés sur vos données personnelles). Il est ainsi une excellente alternative en termes de protection des données et de recherches plus diverses et ouvertes.

Qwant, le moteur de recherche qui n’utilise pas vos données personnelles

Le second moteur de recherche que BEE SECURE vous suggère est le français Qwant. En effet, sur le marché depuis 2013, il fonctionne sans système de cookies, sans traçage publicitaire et ne conserve pas non plus votre historique. Pour afficher vos résultats de recherche, il utilise ses propres données combinées aux résultats de Bing.

Qwant fait de la préservation de vos données personnelles une priorité. Dans les informations légales du site Qwant.com, on peut notamment lire « Nous ne cherchons jamais à savoir qui vous êtes ou ce que vous faites personnellement lorsque vous utilisez notre moteur de recherche ».

Alors cela ne veut pas dire que Qwant ne traite pas du tout vos données personnelles. Effectivement, si vous vous inscrivez sur le site ou si vous créez du contenu par exemple, certaines de vos données personnelles pourront être demandées et donc traitées. Néanmoins, là aussi Qwant en limite l’utilisation et on peut notamment lire dans sa politique de protection des données « Les données personnelles que vous communiquez ne font l’objet d’aucune divulgation et/ou revente à des tiers […] Vos données sont stockées sur des serveurs qui nous appartiennent en propre et ne sont en aucun cas transmises à des prestataires techniques externes ». Il ne stocke, en effet, que les données explicitement fournies par l’utilisateur et uniquement pour le service sollicité. Le moteur propose également une version pour enfants appelée Qwant Junior. Ce moteur de recherche peut donc être une bonne alternative à Google.

DuckDuckGo, le moteur de recherche qui ne vous surveille pas

Ce troisième moteur de recherche américain ressemble fortement à Qwant tout en alliant la particularité de StartPage qui est de proposer des résultats sans bulles de filtres. Disponible depuis 2008, il fait de la vie privée de ses utilisateurs son cheval de bataille et revendique le fait de ne jamais espionner ceux qui l’utilisent. Pour afficher vos résultats de recherche, il utilise ses propres données, des sites spécifiques (tels que Wikipédia) et les combine avec les résultats de Bing, Yahoo et Yandex.

Dans sa politique de confidentialité, on peut en effet lire « Nous ne collectons aucune information personnelle. Nous ne conservons aucune donnée personnelle. Jamais. » DuckDuckGo ne collecte donc aucune de vos données personnelles car il n’utilise pas d’agent user et ne stocke pas les adresses IP non plus. En revanche, il sauvegarde tout de même les recherches de ses utilisateurs mais de manière agrégée, ce qui signifie qu’elles sont anonymisées. Il l’explique clairement en disant notamment que « cela signifie qu'aucune information n'est partagée […] et que les seules informations collectées à partir de ce processus sont des informations produit, qui ne sont liées à aucun utilisateur en particulier ». L’unique source de revenus de DuckDuckGo vient donc des annonces sponsorisées par mots-clés.

Le moteur de recherches va même plus loin en donnant différents conseils pour se prémunir du traçage sur Internet. La philosophie du moteur est « Vous avez droit à votre vie privée. Certaines entreprises font de l'argent avec vos informations privées en ligne sans votre consentement. […] Internet ne devrait pas être si effrayant et y surfer en toute confidentialité devrait être aussi simple que de fermer ses volets. » : un outil qui a donc le mérite d’être transparent avec ses utilisateurs et qui est également une parfaite alternative à Google.

Ecosia, le moteur de recherche écolo qui limite l’utilisation de vos données

Niveau protection des données, l’allemand Ecosia prône le respect de la confidentialité des données de ses utilisateurs « Nous ne vendons aucune de vos données aux annonceurs […] laissons aucun tiers pister votre activité » mais les recueille bel et bien « Nous recueillons des données sur le comportement des utilisateurs des produits Ecosia » et en fournit certaines (par exemple, l’adresse IP de l’utilisateur, sa région, sa langue, etc.) à Bing avec qui il collabore pour les résultats de recherche. Il est donc à noter que par défaut, le moteur de recherche traite vos données. Bien sûr, ce paramétrage peut être désactivé.

Ce quatrième moteur de recherche est avant tout un outil qui vous permet de faire un geste éco-responsable tout en recherchant vos informations sur Internet. En effet, toutes les 45 recherches sur Ecosia permettent littéralement de planter un arbre dans des régions du monde qui en ont besoin grâce aux bénéfices engendrés par la publicité liée aux recherches. Plus de 27 millions d’arbres ont déjà été plantés ! Ecosia est donc une bonne alternative si l’on veut joindre de la philanthropie à son activité sur Internet et si l’on veut limiter (non pas stopper) l’utilisation de ses données personnelles.

Couplé à ces moteurs de recherche alternatifs, vous pouvez utiliser des plug-ins à installer sur votre navigateur (Firefox, Chrome, Safari, Internet Explorer…) qui permettront une protection encore plus grande de votre vie privée. Nous vous en donnons la liste ici : Auto-défense numérique.

 

Pour aller plus loin :

Photo : pixabay.com | Sources : webrankinfo.com, leblogdumoderateur.com, lepoint.fr, presse-citron.net, statcounter.com, qwant.com, startpage.com, ecosia.org, duckduckgo.com