Question parlementaire à propos du sexting

sexting_teaser.jpg

Mi-février, la députée Nancy Arendt a posé une question parlementaire au sujet de sexting. Elle voulait savoir des ministres responsables, de quelle manière ceux-ci voulaient endiguer ce phénomène, notamment en sensibilisant les jeunes. Elle demandait par ailleurs si un nombre concret de cas d’extorsions en rapport avec le sexting était connu auprès des autorités judiciaires.

Dans une réponse commune et avec le soutien de BEE SECURE, les 4 ministres responsables (Ministre de l’Economie – Ministre des Communications et des Médias– Ministre de la Justice – Ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse) expliquent que le phénomène du sexting fait l’objet d’une attention particulière de la part de BEE SECURE depuis 2013, notamment à travers des campagnes de sensibilisation actuelles et à venir.