Say No! - campagne contre le chantage sexuel sur Internet (Sextorsion)

Screen Shot 2017-07-06 at 16.48.45.png

Europol, l'Office européen de police, a lancé une campagne contre le chantage sexuel des enfants et des jeunes sur Internet. En effet, le nombre de chantages via webcam a augmenté ces dernières années.

Dans cette forme de chantage, des enfants et des jeunes sont incités à envoyer des photos et vidéos à caractère sexuel d'eux (p.ex. nus ou en sous-vêtements). Pour cela, les auteurs adoptent souvent une fausse identité : en effet, ils prétendent être des jeunes eux aussi pour gagner la confiance de leurs victimes. Dès que les agresseurs reçoivent les images de leur victime, ils font tomber le masque : les jeunes font l'objet de chantages au moyen des photos ou images. Les agresseurs leur demandent de faire d'autres actes sexuels devant la webcam ou de payer une somme d'argent pour que les photos ne soient pas envoyées à leurs amis ou proches. Les chantages sont liés au phénomène du cyber-grooming.

Bien que le nombre des cas signalés ait augmenté, Europol pense que le chiffre réel est beaucoup plus élevé - nombreuses sont les victimes qui, par honte ou par peur, n'osent pas porter plainte auprès de la police. La campagne "Say No!" se déroule dans toute l'Europe, la police luxembourgeoise participe elle aussi à l'action. Europol a réalisé une vidéo qui avertit sur le chantage sexuel. A la fin du film apparaissent des conseils pour éviter le chantage sexuel et pour aider les victimes.

Comment puis-je éviter le chantage sexuel ?

Que puis-je faire  si je suis victime de chantage sexuel ?

  • Ne partage plus rien !
  • Mets immédiatement un terme au chat ou à la discussion !
  • Demande de l'aide auprès d'une personne de confiance. Il peut s'agir d'amis, de proches, de tes parents ou d'un enseignant. Tu peux également obtenir une aide gratuite, anonyme et confidentielle auprès de la BEE SECURE HELPLINE au 8002-1234 ou auprès du Kanner-Jugendtelefon au le 116 111.
  • Ne paye rien ! Ce que l'agresseur fait s'appelle du harcèlement et/ou du chantage sexuels. Il s'agit d'un délit et l'auteur peut être poursuivi et puni. Partager des photos intimes est également un délit. En effet, lorsque cela concerne les mineurs, à savoir des personnes de moins de 18 ans, la diffusion de telles images est considérée selon la loi luxembourgeoise comme de la pédopornographie.
  • Enregistre les messages et fais des captures d'écran pour rassembler des preuves.
  • Porte plainte auprès de la police.
  • Bloque l'agresseur !

Plus d'informations :

vidéo d'Europol

Page d'Europol sur la campagne "Say no!"

BEE SECURE Factsheet Grooming