SHARE RESPECT - Discours de haine raciste

DSC_0611.jpg

Dans le cadre de la campagne actuelle "SHARE RESPECT – Stop Online Hate Speech", BEE SECURE publie un dossier sur le Hate Speech raciste afin d'expliquer les différentes formes de racisme et de soumettre quelques suggestions pour y remédier.

L'une des formes les plus fréquentes du Hate Speech est le discours de haine raciste. Bien que le Luxembourg soit traditionnellement un pays où se rencontrent de nombreuses cultures différentes et où la structure démographique est très marquée par l'immigration, on observe également du Hate Speech raciste parmi les habitants du Luxembourg sur les réseaux sociaux.

On entend aujourd'hui par racisme la discrimination et/ou la violence envers des personnes en raison de leur appartenance ethnique, culturelle ou religieuse, réelle ou supposée. Le racisme se joue à différents niveaux :  individuel et collectif, institutionnel et structurel.

La plupart du temps, les formulations sont indirectes et ne sont pas reconnaissables en tant que telles à première vue. Des critères d'ordre pénal concernant les poursuites pénales en cas de discours de haine sont définis par le code pénal luxembourgeois.

Grâce à la BEE SECURE Stopline, le Hate Speech (ou les catégories punissables par la loi, à savoir le racisme, le révisionnisme et la discrimination) peut être signalé anonymement.

Le contre-discours est un bon moyen pour réagir face au Hate Speech ; on montre ainsi que le racisme ne peut rester sans réponse sur le net. On se montre également solidaire avec les personnes concernées.

Le dossier complet avec des informations détaillées sur les différentes formes de discours de haine raciste et les contremesures se trouve ICI.