SHARE RESPECT - Discours de haine sexiste

dossier-news-sexism.png

Dans le cadre de la campagne actuelle "SHARE RESPECT – Stop Online Hate Speech", BEE SECURE publie un dossier sur le Hate Speech sexiste afin de décrire les différentes stratégies sexistes utilisées sur Internet et pour donner des conseils pour se défendre de ce type de harcèlement.

Le sexisme reste un phénomène, qui est solidement ancré dans notre société. 67 pourcent des femmes au Luxembourg ont déjà vécu une forme de harcèlement sexuel. Ce harcèlement peut avoir lieu en public, au travail, à l’école, au sein de l’environnement social – ou sur Internet. Le spectre des agressions va de propos dénigrants, d’insulte à la publication de prises de vue nues, en passant par les menaces de violences sexualisées. Le code pénal luxembourgeois définit les critères d’ordre pénal concernant les poursuites pénales en cas de discours de haine.

Le discours de haine sexiste peut avoir différentes formes. Le dossier décrit quelques stratégies sexiste bien connues. Pour reconnaître le sexisme, il suffit de faire le test DON: Dégradation, Objectification, Naturalisation.

Grâce à la BEE SECURE Stopline, le Hate Speech (ou les catégories punissables par la loi, à savoir le racisme, le révisionnisme et la discrimination) peut être signalé anonymement.

De nombreuses stratégies sexistes fonctionnent uniquement avec un public. Ainsi, tous ceux qui lisent les commentaires en font partie, même s’ils ne participent pas activement. Raison pour laquelle il est important de témoigner sa solidarité et de contredire les commentaires insultants ou harcelants. Toutefois, vous ne devrez jamais oublier de vous protzeger vous-même.

Le dossier complet avec des informations détaillées se trouve ICI.