SHARE RESPECT - Dossier sur les social bots

newsthumb-nhsp-socialbots.png

BEE SECURE publie dans le cadre de la campagne SHARE RESPECT - Stop Online Hate Speech un dossier sur les social bots et explique comment et dans quel intérêt ces programmes informatiques sont, ou peuvent être, utilisés sur les réseaux sociaux et donne des pistes comment reconnaître des publications écrites par de tels social bots. Le phénomène des social bots montre à nouveau très clairement : l'importance d'une consommation médiatique attentive et critique - notamment en vérifiant les informations et leurs sources. 

Les social bots (= forme abrégée de "robots") sont des programmes informatiques qui exécutent automatiquement des tâches répétitives et qui sont actifs sur les réseaux sociaux. Les bots y imitent le comportement des êtres humains (aiment, retweetent,...). Ainsi, le risque de confusion est très grand et il n'est pas toujours facile de savoir si l'interlocuteur est une personne ou une machine.

Comme le développement dans le secteur de l'intelligence artificielle ne cesse de progresser, nous verrons à l'avenir encore plus de bots, notamment dans le secteur des services (p.ex. messagerie de support), où l'utilisation des bots peut avoir une utilité intéressante. Sur Facebook Messenger, certaines sociétés proposent déjà des chatbots qui s'occupent d'un service clients rudimentaire, par exemple pour informer les clients sur le retard d'un vol. Des projets similaires existent sur WhatsApp.  De tels bots existent par exemple depuis un certain temps sur Twitter et Facebook et sont clairement identifiés en tant que tels.

Le type de bots qui a suscité beaucoup l'attention ces derniers temps est celui qui tente d'exercer une influence politique et auquel l'on reproche de manipuler les résultats d'élections. Comment est-ce possible ?

Vous trouverez la réponse à cette question et bien d'autres, ainsi que des conseils sur comment reconnaître des publications écrites par des social bots dans le dossier : Dossier Social Bots.