Twitter met en place de nouvelles mesures contre le Hate Speech

newsthumb-twitter-960_720.jpg

Comme tant d'autres sites Internet, le réseau social populaire Twitter souffre d'une montée de Hate Speech et d'utilisation abusive. Souvent, cette haine va tellement loin que les personnes concernées suppriment leur compte. L'actrice Leslie Jones, qui joue dans le film "Ghostbusters", avait par exemple temporairement fermé son compte parce qu'elle n'en pouvait plus de vivre avec cette haine permanente. Désormais, Twitter met en place de nouvelles mesures permettant de mieux gérer le Hate Speech.

Fonction "mute" améliorée

D'une part, les utilisateurs profitent maintenant d'une meilleure fonction "mute". Elle permet désormais de non seulement masquer certains utilisateurs, mais également des mots clés, hashtags ou images. Cette fonction peut également être activée pour les notifications. Cela signifie que les personnes qui, p.ex. dans le cadre d'un déferlement de commentaires haineux, reçoivent des menaces de mort ont la possibilité de masquer certains mots clés et ne voient donc plus les menaces. Des conversations entières peuvent également être masquées, de sorte que les personnes externes ne puissent plus "forcer" d'autres personnes à joindre une conversation.

Meilleure gestion des notifications

La possibilité de masquer des menaces et des messages haineux permet d'aider les personnes concernées en cas d'urgence, mais ne traite pas la racine du problème. Twitter a également adapté ses conditions et leur exécution. Bien que la liberté d'expression représente un principe de base important pour Twitter, la société réagira dorénavant de manière plus sèvre en cas de discours haineux relatif à la couleur de peau, l'ethnie, le genre, l'identité sexuelle, le handicap et la religion. La possibilité de signaler le discours haineux sur Twitter a été retravaillé. Cette mesure permet non seulement d'aider les victimes, mais aussi aux "passants" de signaler des comportements discriminatoires sur Twitter. Le processus devrait également devenir plus rapide et plus transparent. Twitter annonce aussi avoir formé de manière spécifique l'équipe de support qui s'occupe du Hate Speech et développé des outils internes pour la gestion du Hate Speech. 

Sources: