Internet – pas toujours adapté aux enfants

child-1073638_1920.jpg

En cette période de fin d'année et de vacances scolaires, les enfants sont amenés à être encore un peu plus connectés. Ainsi, BEE SECURE vous informe et vous conseille pour rester à l'écoute et protéger vos enfants de potentiels contenus inadaptés sur Internet. Selon une étude de Kaspersky Lab, 68 % des enfants ont déjà été confrontés à des contenus inappropriés ou non-adaptés à leur âge sur Internet. En moyenne, les enfants entrent en contact pour la première fois avec ce genre de contenus à 11 ans.

Qu'entend-t-on par contenus inappropriés sur Internet ?

On parle de contenus inappropriés pour les enfants lorsque, par exemple, ils sont soumis à : des scènes de violence dans des films, vidéos, jeux vidéo ou à la glorification de la drogue, de l'alcool et de la pornographie, qui apparaissent parfois de manière inopinée lors de l'ouverture de fenêtres pop-up, par exemple. Ces contenus peuvent donc se trouver n'importe où, aussi bien dans les publicités, films, vidéos ou dans les jeux.

Par ailleurs, des contenus à première vue inoffensifs pour un adulte peuvent avoir un impact sur les enfants. Il se peut qu’un enfant réagisse avec une sensibilité particulière à certains contenus qui touchent aux thèmes de la guerre ou de la violence, par exemple.

Des contenus inappropriés peuvent être partagés par des "stars d'Internet" (= influenceurs). En tant que parents, vous devez être attentifs aux "influenceurs" que votre enfant suit ou souhaite suivre.

En règle générale, le contenu inapproprié en ligne est un contenu devant lequel vous ne voudriez pas laisser votre enfant, tout comme dans la vie réelle. Inspirez-vous du slogan "dans la vie réelle, vous protégeriez vos enfants, alors faites-le aussi sur Internet".

Prévenir et sensibiliser : 7 points importants

1. Activez le contrôle parental sur vos appareils. Beaucoup d’appareils, systèmes d'exploitation, logiciels ou sites web proposent des filtres, blocages ou des modes spécifiques pour les enfants. Les plateformes célèbres comme Netflix proposent une zone adaptée aux plus jeunes dans laquelle seuls des films pour enfants sont proposés. Sur YouTube, les parents peuvent créer un compte pour leur enfant pour lequel ils déterminent les vidéos qui peuvent être visionnées.

2. Les moteurs de recherche pour enfants ou les filtres de recherche permettent aux enfants de surfer de manière autonome, de s'informer et d'apprendre à utiliser Internet très tôt. Toutefois, ces options ne garantissent pas que votre enfant ne tombera pas sur des contenus inappropriés. C’est aux parents de veiller à ce que cela n’arrive pas, en restant par exemple à ses côtés lorsqu’il navigue sur Internet ou à disposition pour toutes questions.

3. Découvrez Internet avec votre enfant. Ne laissez pas votre enfant seul devant la télévision, l'ordinateur ou le téléphone. Prenez le temps de découvrir ces médias ensemble et parlez-lui ouvertement de la consommation médiatique, de ses bénéfices et de ses risques.

4. Parlez-lui des contenus qu’il a visionnés. Demandez-lui ce qu'il pense d'une vidéo ou d'une image et donnez-lui des explications supplémentaires s'il y a des choses qu'il ne comprend pas. Vous pouvez par exemple lui faire comprendre que tout ce que l'on voit ou lit sur Internet n'est pas forcément la réalité.

5. Impliquez d'autres personnes dans l'éducation médiatique de votre enfant. De cette manière, les membres de la famille, l'assistante maternelle ou la babysitteur pourront également surveiller les contenus avec lesquels votre enfant entre en contact sur Internet ou à la télé.

6. Informez-vous sur les restrictions d'âge et les recommandations : au Luxembourg, l'ALIA (Autorité Luxembourgeoise Indépendante de l’Audiovisuel) propose une classification de tous les films sortis au cinéma depuis 2017. En France, le CNC est responsable de la classification des films et en Allemagne, la FSK et la USK s'occupent des films et jeux vidéo et proposent un âge minimal pour la consommation du média. Expliquez à votre enfant que si certains films, vidéos, sites web ou jeux vidéo lui sont déconseillés, c'est pour le préserver car certaines fois les images ou les mots peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes et même des adultes.

7. Apprenez à votre enfant à avoir un rapport sain à Internet. Un jour ou l'autre, les enfants et les jeunes seront confrontés aux contenus dont vous souhaitez les protéger. Abordez ouvertement ces différents thèmes avec vos enfants lorsqu'ils seront assez matures pour cela. Faites preuve de suffisamment de prudence sans être trop strict. Cette sensibilisation et cette ouverture d’esprit sont importantes, car vous ne pourrez pas toujours être avec eux pour leur interdire ou contrôler ce qu’ils voient en ligne.

Votre enfant est tombé sur un contenu inapproprié ?

Restez calme et instaurez une relation de confiance pour permettre à votre enfant de vous parler. Vous êtes la personne de référence la plus importante pour votre enfant et vous ne devez éprouver aucune peur ou honte de lui parler de ce qu'il a vu. Si votre enfant a vu quelque chose de très bouleversant, il peut être judicieux de demander une assistance professionnelle.

Les points de contact au Luxembourg pour vous aider si vous ou votre enfant en avez besoin (gratuit et anonyme) :

 

En savoir plus :

Sources : ennocence.org, klicksafe.de, Internetmatters.org, 5minutesRTL.lu