Les écoles devraient-elles interdire les téléphones portables ?

girl-2954368_1920.jpg

En France, il est question d'interdire les Smartphones dans les écoles. S'agit-il d'une décision judicieuse ?

Selon le ministre de l'Éducation nationale français, Jean-Michel Blanquer, la mesure concerne la santé publique. Dans de nombreuses écoles françaises, il est déjà interdit d'utiliser le Smartphone pendant les cours - une interdiction qui est sûrement également en vigueur dans la plupart des classes au Luxembourg. Dès septembre 2018, les appareils électroniques seront totalement bannis des écoles : leur utilisation sera donc également proscrite dans la cour de récréation.

On ne sait pas encore exactement comment l'interdiction sera appliquée dans la pratique - les portables seront probablement déposés en lieu sûr. Nombreux sont les parents qui voient cette interdiction d'un mauvais œil : il pourrait y avoir une urgence pour laquelle ils devraient joindre rapidement leurs enfants (ou les enfants leurs parents) ou alors s’ils souhaitent que leurs enfants leur communiquent rapidement le résultat d'une interrogation importante.

Les États-Unis ont déjà fait des expériences en matière d'interdiction de Smartphones dans les écoles, à New York notamment. En 2006, sous le maire Michael Bloomberg, la tentative a été faite d'interdire les Smartphones à l'école - cependant, les parents se sont plaints. Il a également été constaté que l'interdiction ait été appliquée davantage dans les écoles plus pauvres, souvent équipées de détecteurs de métaux, que dans les autres écoles. En 2015, le successeur de Bloomberg, Bill de Blasio, a levé l'interdiction.

De manière générale, on peut se poser la question s'il ne serait pas plus judicieux d'apprendre aux élèves français à bien utiliser leur Smartphone. D’une part, s’assurer d’une utilisation sûre de l'appareil et apporter les connaissances nécessaires sur les opportunités et les dangers, d'autre part, permettre une prise de conscience sur le fait qu'il existe également une vie en dehors des écrans - et dont il faut profiter pleinement. Sans oublier les nombreuses applications utiles en cours ou pour l’apprentissage. Une interdiction totale se traduirait probablement par un "attrait de l'interdit", de sorte que le Smartphone serait davantage utilisé pendant le temps libre.

Pour en savoir plus :

Photo : pixabay.com