L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit la « dépendance » comme une maladie empêchant une personne de contrôler sa consommation ou son utilisation d’un produit. La personne qui en souffre est sans arrêt à la recherche de l’activité ou de la substance qui constitue pour elle un besoin. Cela peut avoir des conséquences sur sa vie et sa santé

 

Tous publics

Vous avez peur que votre enfant passe trop de temps devant les écrans ? Il n’y a qu’une façon de le savoir avec certitude : parlez-en avec lui ! Ensemble, vous pouvez analyser les activités réalisées avec et sans médias ( le contexte, le type d’activité et la situation émotionnelle correspondante) en se basant sur le tableau et le questionnaire proposés  dans notre guide pour parents (p.13-14)

Quant aux jeux vidéo, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la dépendance n’apparaît que si la personne concernée ne peut plus contrôler son temps de jeu et joue au détriment d’autres intérêts et activités quotidiennes. Le temps de jeu qui a des conséquences sur son bien-être, ses résultats scolaires et ses contacts sociaux ne la poussera alors pas à réduire sa consommation abusive.

Si vous avez des questions liées à ce sujet ou besoin de conseils, veuillez vous adresser au service « game over » de Anonym Glécksspiller a.s.b.l.

BEE SECURE Helpline est à l’écoute des personnes concernées en cas de problèmes ou de questions qui se rapportent à l’utilisation des médias. Elle peut être consultée anonymement du lundi au vendredi de 9h à 17h au numéro 8002 1234.

Si vous pensez ne pas pouvoir gérer seul votre consommation de médias, vous pouvez vous adresser à « ausgespillt« . Des spécialistes sont là pour vous aider en cas de cyberdépendance et d’autres addictions (Tél. : 26 48 00 38).

Vous pouvez vous baser sur la règle 3-6-9-12 de Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste français. BEE SECURE a synthétisé ses apports sous forme d’un poster.

Vous trouverez également des informations utiles au sujet de jeux mobiles et sites web adaptés à l’âge sur La Souris Grise, edululu et sur Better Internet for Kids.

Le label « Pan-European Game Information » ( PEGI ) est reconnu par les grands développeurs de jeux comme Sony, Microsoft et Nintendo et permet d’identifier l’aptitude nécessaire pour différentes catégories d’âge : 3, 7, 12, 16 et 18 ans. Ce label est présent sur la boîte du jeu, accompagné des raisons pour lesquelles il figure dans sa catégorie d’âge ( violence, langage grossier, horreur, drogues, contenus sexuels, discrimination, jeux de hasard, jeux multi-joueurs ). Toutefois, le label n’indique rien sur la difficulté du jeu ou les capacités exigées pour y jouer. Gardez également en tête que dans les tchats des jeux, les enfants peuvent entrer en contact avec des personnes de tous âges.

Parents

  • Être compréhensif : les personnes concernées, mais aussi leur famille et leur entourage doivent se rendre compte que le rapport actuel avec le média n’est plus acceptable et qu’il est préférable d’envisager ensemble une « guérison ».
  • Les proches doivent savoir de quoi ils parlent : les thérapeutes ont constaté que les personnes concernées sont beaucoup plus réceptives aux conseils s’ils ont le sentiment que leur interlocuteur connaît également le média. En tant que parents et proches, vous renseigner sur le média peut donc aider.
  • Connaître les raisons : toutes les personnes impliquées devraient comprendre l’attractivité des médias et les raisons de la dépendance.
  • Responsabiliser les parents : bien souvent, les problèmes d’addiction sont liés à des problèmes vécus au sein de l’entourage social. Il revient alors aux parents et aux tuteurs légaux de négocier avec l’enfant et de fixer des règles claires quant à l’utilisation des médias et de les imposer. Il faut aussi lui donner la possibilité d’en disctuer et lui proposer des activités alternatives.
  • Faire preuve de patience : si l’utilisation des médias joue un rôle central dans la vie de la personne concernée, on ne peut pas s’attendre à ce qu’elle y renonce du jour au lendemain.
  • Une oreille attentive : BEE SECURE Helpline est à l’écoute des personnes concernées en cas de problèmes ou de questions qui se rapportent à l’utilisation des médias. Elle peut être consultée anonymement du lundi au vendredi de 9h à 17h au numéro 8002 1234.
  • Vous pouvez également trouver du soutien auprès de l’association  « ausgespillt/gameover ». Des spécialistes vous apporteront leur aide dans les domaines de la dépendance aux ordinateurs, etc. (Tél. : 26 48 00 38).

Les acteurs derrière BEE SECURE

Initiée par :

Logo partenaire

Opérée par :

Logo partenaire Logo partenaire

En partenariat avec :

Logo partenaire Logo partenaire Logo partenaire

Cofinancée par :

Logo partenaire