Le Cloud Gaming: la nouvelle tendance en matière de jeu vidéo

Qu’est-ce que le Cloud gaming?

 

Cloud12.png

Il y a trois façons de jouer quand on parle de Cloud gaming:

  • Les jeux en streaming: ces jeux sont installés, hébergés et fonctionnent sur des serveurs distants qui s’occupent de calculer en temps réel le rendu de l’image et du son avant de le transmettre directement sur vos écrans via une connexion internet. Avantage: pas besoin de la dernière carte graphique pour en profiter. L'expérience dépend de la qualité de la connexion.
  • Les boutiques en ligne pour télécharger des jeux: vous achetez une licence pour vos jeux et les téléchargez sur votre plateforme. Ces jeux sont souvent protégés par des systèmes de gestion des droits numériques.
  • Les jeux en ligne: ces jeux intègrent des fonctionnalités Cloud, comme la gestion des sauvegardes.

Le jeu vidéo s’est dématérialisé. Ce nouvel aspect est confortable: il n’est plus nécessaire de se déplacer pour avoir le dernier jeu à la mode. Le Cloud gaming a des conséquences sur la vie privée et sur les droits d’utilisation de contenu. Dans le Cloud, le cadre juridique du jeu vidéo est ambigu et la problématique de la propriété sur les jeux est difficile à appréhender.

Quels sont les impacts du Cloud gaming?

Ces impacts sont nombreux pour les consommateurs et l'ensemble des acteurs impliqués dans l'industrie du jeu vidéo (des créateurs initiaux aux distributeurs finaux).

Des jeux qui ne vous appartiennent plus vraiment

Le jeu vidéo est piégé entre son statut d’oeuvre et de logiciel, car il contient des éléments graphiques et du code informatique. Le Parlement européen a adopté deux directives qui s'appliquent au cas du jeu vidéo:

De part l'interprétation juridique de la directive Software, celle-ci concerne les jeux vidéo achetés sur un support déterminé et ne nécessitant pas de connexion permanente à un service Internet. Dans ce cas, la première vente du support physique épuise les droits exclusifs de l'éditeur - en clair, vous pouvez revendre votre jeu.

La directive Copyright s'applique, par jurisprudence, aux jeux complètement dématérialisés ou liés à un service Internet. Sous cette directive les jeux distribués via le téléchargement ne peuvent pas être revendus.

Ceci signifie qu'il y a un transfert de pouvoir de marché des consommateurs finaux vers les éditeurs en fonction du support de distribution de la création. Sur le Cloud, le consommateur a moins de droits.

Une nouvelle stratégie commerciale...

Le jeu vidéo est entré dans l’ère du "tout connecté". Ces mutations technologiques ont accompagné l’évolution des modes de consommation. De nombreux jeux ne fonctionnent qu'avec un compte connecté sur un serveur (par exemple pour des fonctionnalités de jeu en réseau ou de système de gestion des droits numériques - DRM en anglais). Si un éditeur ferme sa plateforme, vous perdez dans la majorité des cas vos jeux.

...Qui impacte tous les consommateurs

En matière de jeux vidéo, vous connaissez tous les grandes références. C’est un marché avec peu d'offre et beaucoup de demande, outre les petits éditeurs indépendants. Vous achetez des jeux auprès des mêmes gros éditeurs ou agences, en passant par les mêmes plateformes. Chacune de ces plateformes a ses propres conditions générales d’utilisation. Lorsqu’il s’agit d’en choisir une, lisez les conditions générales d'utilisation pour savoir quels sont vos droits et obligations.

Quand le gratuit coûte plus cher que le payant: le modèle freemium

Les stratégies commerciales ont évolué avec le Cloud gaming et la révolution des smartphones. Le modèle Freemium s'impose comme une nouvelle référence commerciale des éditeurs. Le Freemium n'est pas du shareware. Dans le cas du shareware, vous achetez une fois pour toutes une licence. Dans le cas du freemium, le jeu est gratuit, mais les fonctionnalités du jeu deviennent vite payantes. Vous pouvez jouer gratuitement, mais vous êtes toujours tenté d'ajouter de nouvelles fonctionnalités. Ce modèle commercial vous pousse à acquérir des avantages pour gagner un jeu. C'est aussi un gain opportuniste, au lieu d'attendre pour obtenir une fonctionnalité, vous pouvez payer. Vous pouvez également comparer vos scores avec ceux de vos amis (Candycrush sur Facebook par exemple). Vous vous sentez en compétition et ressentez le besoin d'acheter de nouvelles fonctionnalités pour battre les scores existants. Les coûts, généralement sous forme de microtransactions, s'additionnent vite.

 

Cloud gaming: rappel de sécurité

 

Le porte-monnaie

Si vos enfants/adolescents jouent à des jeux freemium et que votre carte de crédit est enregistrée, faites attention à ce qu'ils ne fassent pas des dépenses abusives (sans s'en rendre compte). L'idéal serait de désactiver les achats in-app de façon à ce que les transactions ne soient pas possibles. Configurez aussi votre tablette ou smartphone de telle manière à ce que le code d'accès soit demandé à chaque transaction et non pas après une période déterminée.

Les données personnelles

Vous êtes amené à donner certaines données personnelles pour accéder à un jeu. Par exemple, vos données bancaires, votre nom, votre adresse mail, etc. En cas de piratage, une fuite de données pourrait se produire et vos informations se retrouver accessibles en ligne. De manière plus large, toutes ces données sont exploitées commercialement par l'éditeur et ses partenaires. Restreignez si possible le partage de vos informations personnelles et d'usage en configurant les préférences de votre compte sur la plateforme.

L’accès à vos comptes

N’oubliez pas de sécuriser votre connexion via l’usage d’un mot de passe long et difficile à deviner. N’hésitez pas à recourir au service de double authentification proposé par certaines plateformes.

Les plateformes officielles

Si vous téléchargez des jeux en dehors des boutiques officielles, vous vous exposez au risque de télécharger des jeux contenant du code malveillant. Sur les boutiques officielles, les jeux sont plus ou moins contrôlés avant d’y être vendus ou distribués. Évitez surtout de télécharger des jeux "piratés". Vous ne savez jamais vraiment qui est l'auteur de cette version et le risque en matière de sécurité informatique est bien présent (cheval de Troie).

Le modding et contenu téléchargeable

Le “modding” consiste à réécrire ou compléter certains aspects d’un jeu vidéo pour changer son apparence ou sa performance. Télécharger des mods et du contenu additionnel peut être risqué, car ils peuvent contenir du code malveillant. Vérifiez toujours la fiabilité des mods et contenus additionnels sur des forums et méfiez-vous de ceux qui ont pour extension ".exe", car ils peuvent transformer votre jeu en logiciel malveillant. De même, certains mods ou contenus additionnels peuvent être contraires à des conditions générales d'utilisation et leur usage peut amener à la fermeture de votre compte. Renseignez-vous avant de les installer.

Les jeux flash

Les sites gratuits où l’on peut jouer à des jeux flash peuvent cacher des logiciels malveillants dans leurs codes et infecter les machines vulnérables. La plateforme Flash est un vecteur très utilisé pour la distribution de logiciels malveillants. Faites toujours les mises à jour proposées.

 

Le Cloud gaming est confortable. Cependant, ayez toujours conscience des contraintes mentionnées ci-dessus.
En matière de gaming, ayez le réflexe Clever Cloud.

 

Cliquez ici pour télécharger cette fiche.

Gqming.png

PDF iconBEE-SECURE-clevercloud-gaming_FR.pdf