Tu es victime ?

Comment te comporter ?

Ne réponds jamais à des messages harcelants ou menaçants.

En effet, les auteurs s'attendent à ce que tu leur répondes, mais si tu le fais, tu les encourages à continuer leurs agressions. Même si c'est difficile : ne montre aucune réaction face au harcèlement ! Adresse-toi plutôt à un adulte en qui tu as confiance.

N'aie surtout pas de doutes sur toi-même ! Ce n'est pas de ta faute ! N'oublie pas : tout le monde peut être victime de cyber-harcèlement.

Bloque tes agresseurs !

Sur les réseaux sociaux, les chats et même sur ton téléphone portable, tu peux bloquer les personnes. Les gens malveillants n'ont rien à faire dans ta liste d'amis. Sur les réseaux sociaux, tu peux non seulement exclure des contacts de ta liste d'amis, tu peux aussi les bloquer. Cela signifie que même en te recherchant activement, ils ne te trouveront pas et ne peuvent donc pas te contacter. Si tu ne sais pas comment cela fonctionne sur les sites en question, demande de l'aide à un adulte ou adresse-toi directement à l'administrateur du site Web.

En ce qui concerne le téléphone portable, il suffit de bloquer les numéros de téléphone des harceleurs afin qu'ils ne puissent plus t'appeler ou t'envoyer des SMS.

Garde des preuves !

Certes, les messages harcelants ou diffamatoires sont très désagréables et souvent on n'a qu'une seule envie : les supprimer. Tu n'as pas forcément besoin de lire les messages en entier, mais enregistre-les dans un dossier. Ils serviront de preuve si tu veux te retourner contre les auteurs ou si tu veux porter plainte.

Bien souvent, les cyber-harceleurs ne sont pas anonymes, même s'ils en sont persuadés ! En effet, ils laissent des traces sur le Web (noms d'utilisateur, adresses IP...) qui permettent aux enquêteurs de les identifier.

Afin de recueillir des preuves, il est important de savoir faire des captures d'écran !

Contacte l'hébergeur du site Web.

Des sites Web tels que les réseaux sociaux ou les chats ne tolèrent aucun harcèlement. Même si le terme en tant que tel n'apparaît pas dans les conditions générales, dans les faits, il est interdit de proférer de fausses accusations, d'humilier en public, de partager des images et des vidéos d'autres personnes sans leur autorisation ou de créer un profil sous le nom d'une autre personne. Si tu es harcelé(e) sur le Web, tu dois toujours en informer l'hébergeur du site Web.

Dans les cas extrêmes, tu dois t'adresser directement à la police.

Ne facilite pas la tâche des harceleurs.

  • Ne publie aucune information personnelle, aucune photo ou vidéo privée qui pourrait être utilisée par des personnes malveillantes dans le but de te nuire. Tu trouveras plus d'informations dans les rubriques "Chats" et "Réseaux sociaux".
  • N'oublie pas : ne communique jamais tes mots de passe (même pas à ton meilleur ami). Une fois ton mot de passe diffusé, il est facile de se connecter à tes comptes et de faire tout et n'importe quoi en ton nom. Tu n'as alors plus aucun contrôle sur ta présence et tes activités en ligne.

Modifie tes informations en ligne:

  • Change ton adresse e-mail, ton mot de passe, ton nom d'utilisateur et, si tu reçois des messages sur ton téléphone portable, également ton numéro de téléphone. Réfléchis bien à qui communiquer tes nouvelles données de contact. (A l'exception des mots de passe que TOI SEUL(E) dois connaître !)

A qui m'adresser ?

Ne reste pas seul(e) dans de telles situations.

  • Si l'on est harcelé ou menacé par d'autres personnes, il est souvent difficile de se confier à quelqu'un : on ne se sent pas bien, on se sent souvent seul(e) et délaissé(e). Bien sûr, c'est terrible de raconter à une personne en qui on a confiance, et qui nous voient probablement uniquement comme un élève exemplaire ou une fille joyeuse, ce que l'on vit. Mais il s'agit d'un pas décisif ! Tout le monde peut être victime de harcèlement. Il n'y a pas de raison d'en avoir honte, mais les raisons sont nombreuses de lutter contre. Il est donc important de briser le silence et d'en parler. Un bon ami de ton âge est sûrement une personne qui t'écoute, qui t'encourage et qui te soutient. Dans les cas extrêmes, ou si même ton meilleur ami s'éloigne de toi, seul un adulte peut t'aider. Dans ce cas, il est nécessaire que tu demandes de l'aide à tes parents, à tes professeurs ou même à la police.

  • Si tu veux rester anonyme, ou si tu ne sais pas à qui t'adresser ou comment agir, la meilleure solution est d'appeler la BEE SECURE-Helpline (8002 1234) ou le Kanner-Jugendtelefon (116 111)

Helpline - 8002 1234

  • Si tu préfères écrire que parler, il suffit de le faire via la page de contact de BEE SECURE  ou sur www.kjt.lu. Des adultes sont à ta disposition, t'écouteront et t'aideront à trouver une solution. Anonymat et confidentialité garantis.