Les spams polluent nos boîtes e-mails : comment s’en protéger ?

spams.jpg

Pourriel, spam, courrier indésirable… Ces mots désignent l’ensemble des e-mails reçus quotidiennement par de nombreux internautes, mais dont le véritable auteur reste souvent inconnu. Si ces courriels peuvent être gênants, ils peuvent aussi être la source de problèmes plus graves.

Qu’est-ce qu’un spam ?

Spam est un terme anglais qui désigne un genre particulier d’e-mail : il s’agit d’un courriel envoyé à de nombreux internautes et non désiré par leurs destinataires. Si ces e-mails contiennent généralement de la publicité, certains sont envoyés par des pirates informatiques cherchant à arnaquer le destinataire.

L’hameçonnage est un piège courant dans les spams. Le spammeur envoie un e-mail en se faisant passer pour la banque, l’assurance ou l’opérateur téléphonique de la victime. Il lui demande ensuite de communiquer certaines données personnelles, comme son numéro de carte bancaire ou un mot de passe, afin de les exploiter dans son propre intérêt.

Quelle est l’origine des spams ?

Pour récupérer les adresses e-mails de leurs victimes, les spammeurs procèdent de différentes manières. Certains utilisent des logiciels qui analysent les sites internet, d’autres se servent des informations recueillies lorsque l’on crée, par exemple, un blog ou lorsque l’on commente un post sur un site Internet. Il s’agit de sources d’informations pour les spammeurs, qui trouvent là leurs premières victimes.

D’autres utilisent un logiciel qui génère des adresses e-mails automatiques, en associant un nom, un prénom et en les combinant de différentes façons. Si certaines combinaisons ne donneront rien, il y a de fortes chances pour que l’une des adresses générées existe véritablement et pour que son propriétaire reçoive un spam.

Les spams publicitaires trouvent encore une autre origine. La société qui héberge notre boîte e-mails peut à tout moment vendre les données qu’elle détient à une autre entreprise. Ses ventes peuvent avoir lieu à de nombreuses reprises, si bien que notre adresse e-mail peut être connue par un grand nombre de sociétés. Toutes gardent en mémoire les adresses e-mails reçues et peuvent alors envoyer de la publicité non désirée et ainsi remplir nos box de spams.

Comment se protéger ?

Afin de limiter les risques d’arnaques et le nombre de spams dans votre boîte e-mail, BEE SECURE vous propose plusieurs solutions :

  • ne communiquez pas votre adresse e-mail à n’importe qui sur internet. Lorsque vous devez la renseigner pour une inscription à un site ou dans un formulaire en ligne, renseignez-vous systématiquement sur l’utilisation qui en sera faite. En cas de doute, vous pouvez créer une adresse e-mail secondaire ou aléatoire, sur laquelle arriveront les spams.
  • il vaut mieux éviter de transférer une chaîne d’e-mails, comme les pétitions en ligne. Cela facilite le travail des spammeurs qui ont alors accès à toujours plus d’adresses e-mail au fur et à mesure que la chaîne se propage.
  • lorsque vous recevez un spam, ne l’ouvrez pas. L’ouvrir revient à confirmer au spammeur que son logiciel a trouvé une adresse e-mail existante. Si vous ouvrez malgré-tout le spam, évitez de cliquer sur les images ou les liens hypertextes présents (risque de ransomware).
  • enfin, la plupart des boîtes e-mails effectuent déjà un tri parmi tous les courriels que nous recevons et certains sont directement envoyés dans la catégorie “courriers indésirables”. Il est possible de paramétrer certaines boîtes pour signaler une adresse e-mail et ainsi classer systématiquement les courriers de celle-ci parmi les spams.

Pour aller plus loin :

Sources : Internet Sans Crainte, orange.fr | Image : Pixabay