Helpline Stopline

Toujours plus d’e-mails frauduleux en circulation

Smartphone avec image d'enveloppe et un symbole montrant de faire attention
Unsplash.com

Ces derniers temps, de nombreux e-mails suspects ont été signalés à la BEE SECURE Helpline.

Les arnaqueurs déguisent leurs pièges dans des situations du quotidien et essaient d’obtenir de l’argent ou des biens. Ils font souvent des promesses qui ont l’air trop belles pour être vraies. Ensuite, ils menacent le destinataire avec des sanctions et/ou de la diffamation pour lui soutirer de l’argent.

A quoi peuvent ressembler ces e-mails ?

Voici quelques exemples représentatifs :

  • Situation du quotidien :
    • Votre token Luxtrust expire dans 24 heures. Cliquez ici pour l’actualiser…
    • Un colis est prêt à être récupéré, cliquez sur le lien pour connaître les détails…
  • Promesses de gains :
    • Félicitations ! Vous avez gagné un bon d’achat Amazon, Cactus, etc.
    • Investissez dans des Bitcoins, cryptomonnaies, actions, Forex, etc.
  • Menaces/chantage :
    • Vous avez visité des sites pornographiques, nous avons piraté votre webcam et vous avons filmé en train de vous masturber…
    • Nous avons piraté tous vos appareils mobiles et comptes et les avons infectés avec des chevaux de Troie, virus et logiciels espions…
    • Une « brigade gendarmerie nationale » ou un « commissariat de police » vous accuse d’avoir consulté sur Internet des vidéos d’abus sexuels sur mineurs. Pour éviter la prison, vous devez payer une amende.

Comment réagir à un tel e-mail qui semble être une escroquerie ?

Les arnaqueurs cherchent à obtenir deux choses : de l’argent et vos données personnelles (comme le prénom, le nom, le numéro de sécurité sociale, l’adresse, les contacts, l’adresse e-mail, le numéro de compte, etc.).

  1. Si vous êtes certain(e) qu’il s’agit d’une arnaque, ne cliquez pas sur l’e-mail et ne répondez pas à ce mail. Ne cliquez sur aucun lien et n’ouvrez pas les pièces jointes.
  2. Pour éviter de nouveaux contacts, vous pouvez bloquer l’expéditeur sur votre compte de messagerie. Certains fournisseurs d’adresses mails utilisent différents termes « junk (mail) », « spam », « scam », « phishing »…
  3. Supprimez l’e-mail frauduleux.

En cas de doute, appelez la BEE SECURE Helpline au 8002 1234. En outre, vous avez bien sûr la possibilité de vous renseigner auprès de la supposée source de l’e-mail (p. ex. : LuxTrust, Amazon, Cactus…) pour savoir si cet e-mail est authentique ou s’il s’agit d’une fausse information. Pour ce faire, recherchez un moyen de contact manuellement sur Internet.

Si vous êtes victime de l’escroquerie et que vous souhaitez connaître les moyens à votre disposition pour réagir, demandez conseil auprès de la BEE SECURE Helpline au 8002 1234 . En fonction des cas, les possibilités suivantes s’offrent à vous :

  1. Changer ou réinitialiser les mots de passe de tous les comptes touchés (e-mail, réseaux sociaux, comptes bancaires etc.).
  2. Activer l’authentification à double facteur.
  3. Installer un antivirus et lancer une analyse de votre disque dur pour détecter des virus et logiciels malveillants (éventuellement effectuer une sauvegarde des données et un formatage du disque dur au préalable).
  4. Engager un expert en informatique.
  5. Contacter l’association nationale ou européenne de protection des consommateurs.
  6. Porter plainte à la police.

De manière générale, vous pouvez signaler les e-mails frauduleux via l’outil anti-spam et anti-phishing SPAMBEE et ainsi aider les experts nationaux et internationaux à améliorer les filtres anti-spam et anti-phishing. L’outil SPAMBEE vous offre aussi une protection utile contre les sites reconnus comme frauduleux et vous donne, si vous le souhaitez, des informations pour savoir si un e-mail signalé entre dans la catégorie des spams ou du phishing.

Les acteurs derrière BEE SECURE

Initiée par :

Logo partenaire

Opérée par :

Logo partenaire Logo partenaire

En partenariat avec :

Logo partenaire Logo partenaire Logo partenaire

Cofinancée par :

Logo partenaire