Des applis gratuites... mais payantes

candy-crush-1869655_1920.jpg

Les applications et jeux gratuits se financent généralement en vendant des contenus additionnels. Ces extensions sont souvent peu coûteuses, mais peuvent devenir de véritables gouffres financiers. BEE SECURE vous donne quelques conseils pour éviter ces frais involontaires.

Que sont les achats intégrés, aussi appelés achats "in-app" ?

Les applications et jeux gratuits (aussi appelés jeux "freemium") se financent généralement en vendant des contenus additionnels qui peuvent être achetés dans l'application pour de petits montants. Ces bonus virtuels peuvent prendre la forme de fonctions supplémentaires, de contenus ou d'actions spéciales dans le jeu. Ces objets virtuels peuvent être achetés au moyen de « micro-paiements ».

Comme leur nom l'indique, les micro-paiements sont normalement utilisés pour de petits montants, et seuls quelques euros sont dépensés en ligne. Toutefois, la vigilance doit être de mise, car certaines de ces microtransactions peuvent dépasser les 100 €.

Il est possible de reconnaître les applications qui peuvent engendrer des frais supplémentaires grâce à la désignation "achats via l'appli" sur le Play Store ou « achats intégrés » sur l’App Store.

En principe, il n'y a rien à reprocher au système de micro-paiement, tant que l'utilisateur choisit lui-même la somme d'argent qu'il souhaite investir dans l'app. Par contre, ce système devient problématique lorsque l'utilisateur perd le fil des sommes investies. Les jeux freemium font souvent l'objet de controverse, car ils peuvent devenir de véritables gouffres financiers.

Les jeux freemium, pas tout à fait gratuits

Les jeux freemium sont des jeux vidéo téléchargeables gratuitement. Le but est de passionner les joueurs afin qu’ils souhaitent effectuer des achats intégrés pour développer leur expérience de jeu. La plupart de ces jeux sont d’ailleurs conçus pour bloquer, ennuyer ou désavantager les joueurs qui jouent gratuitement par rapport à ceux qui payent dans le but de les inciter à acheter des améliorations et des boosts. Acheter, par exemple, de la monnaie dans le jeu, des boosts pour gagner du temps, des améliorations esthétiques, etc., permet au joueur de profiter d’une expérience de jeu plus amusante, parfois plus simple et parfois plus belle.

Les conseils et astuces de BEE SECURE

  1. Informez-vous avant l'achat : normalement, les apps qui proposent des contenus additionnels sont identifiables. Lisez attentivement toutes les informations avant de les télécharger.
  2. Sélectionnez vos achats consciemment : il est important de réfléchir aux applications et contenus supplémentaires pour lesquels on souhaite dépenser de l'argent.
  3. Paramétrez vos appareils avant l'utilisation surtout si vous donnez votre appareil à un mineur. 
    • Désactivez les achats in-app (sur iOS) : sur iOS, les utilisateurs ont la possibilité de désactiver certains achats in-app dans les paramètres du smartphone ou de les protéger avec un mot de passe.
    • Activez l'authentification pour les achats in-app : cette option exige la saisie d'un code pin ou d'une identification par empreinte digitale lors de chaque procédure de paiement. Cela vous permet d'être averti lorsque vous dépensez de l'argent et ainsi d'éviter d'acheter du contenu par mégarde.

Comment faire concrètement ?

Sur Android :

  • Ouvrez les paramètres dans le Play Store
  • Activez, si vous le souhaitez, l'authentification biométrique
  • Sélectionnez "Exiger l'authentification pour les achats"
  • Choisissez "Pour tous les achats via Google Play sur cet appareil"

Sur iOS :

  • Sélectionnez "Restrictions"
  • Ouvrez "Réglages de mots de passe"
  • Choisissez "Toujours exiger" et activez "Exiger un mot de passe"

À quoi faire attention en tant que parents ?

Ne laissez pas vos enfants sans surveillance.

Le téléphone portable ne doit en aucun cas servir d'occupation aux enfants, car ils pourraient effectuer des achats sans que vous ne vous en aperceviez. Et si vous souhaitez donner votre appareil à votre enfant faites en sorte que celui-ci soit paramétré de façon sécurisée.

Expliquez à votre enfant que l'acquisition d'un objet virtuel entraîne des frais réels et que vous devez prendre avec lui la décision d'effectuer un achat. Faites-lui prendre conscience que cet achat virtuel coûte de l'argent réel, car les enfants ne font pas toujours le lien direct entre l'argent dans les jeux et le véritable argent.

Essayez de comprendre pourquoi votre enfant désire une certaine extension, vous pourrez alors juger ensemble si le contenu souhaité est intéressant et s'il vaut l'investissement.

Parlez-leur des « paysafecards ».

Les « paysafecards » sont des cartes prépayées. Elles peuvent être achetées dans les kiosques, supermarchés ou stations-services et servent de moyen de paiement en ligne. L'avantage de la carte prépayée est qu'on ne peut pas dépenser plus d'argent que ce qui est chargé dessus. Et, puisque les jeunes peuvent s'acheter ces cartes avec leur argent de poche, il est intéressant d'en parler à votre enfant.

 

Pour en savoir plus

Sources : klicksafe.de, bee-secure.lu, derstandard.at | Image : pixabay.com