Et si le Smartphone permettait aussi de mieux dormir ?

8355672587_bc87a5868f_k.jpg

Le 17 mars nous fêtons non seulement la fête nationale irlandaise, la Saint Patrick, mais également la Journée mondiale du sommeil. Celle-ci a été lancée par l'organisation mondiale du sommeil, une association de médecins et de spécialistes du sommeil. Le but est de rappeler l'importance d'un bon sommeil et d'attirer l'attention sur les maladies liées au sommeil. La durée du sommeil nécessaire varie d'ailleurs d'une personne à l'autre : en moyenne, nous avons tous besoin de huit heures de sommeil, certaines personnes ont besoin de moins (six heures), d'autres de plus (dix heures).

Avec l'arrivée des Smartphones et des tablettes, le comportement d'endormissement de nombreuses personnes a changé. Ainsi, 30 pourcent des Luxembourgeois utilisent leur Smartphone cinq minutes avant de s'endormir, 37 pourcent le prennent en main en plein milieu de la nuit, lorsqu'ils reçoivent une notification. Or, l'utilisation des appareils électroniques a un effet négatif sur le comportement d'endormissement : d'une part, les contenus sur le Smartphone peuvent faire en sorte que l'on se couche plus tard, d'autre part la lumière bleue de l'écran fait que le corps a plus de mal à s'endormir, car la lumière ressemble à la lumière du jour.

Raison pour laquelle il est recommandé d'utiliser le Smartphone plus consciencieusement et de manière équilibrée, notamment le soir. Si vous aimez lire les derniers twittos le soir ou chatter avec votre amoureux avant de vous coucher, vous pouvez installer une application qui réduit le soir le taux de lumière bleue. Vous trouverez plusieurs applications pour iOS et Android. Avant d'installer l'application, vérifiez les autorisations pour le bon fonctionnement de ces applis. Il existe également des programmes pour les ordinateurs qui adaptent automatiquement la température de couleurs, des logiciels intéressants pour tous ceux d'entre nous qui travaillent tard.

Cependant, le Smartphone peut aussi aider à améliorer le sommeil. Associées à des capteurs sur des bracelets Fitness ou à ceux du téléphone portable, des applis peuvent analyser votre sommeil. Lors de graves troubles de sommeil (ou en cas de suspicion), les applis ne remplacent toutefois pas une consultation dans un laboratoire de sommeil. C'est ce que vient de constater le c‘t-Magazin lors d'un test. Certaines de ces applications proposent également la possibilité de tenir un journal sur les rêves ou d'enregistrer d'autres données liées au sommeil. tom‘s guide et lifehacker donnent des aperçus sur l'offre proposée. Avant l'achat, il est important de lire soigneusement la politique de confidentialité de l'appli ou du bracelet. Aussi, il est recommandé de ne pas partager les données concernant votre sommeil, mais de les garder pour vous.

De manière générale, il est conseillé de réduire la luminosité de l'écran avant d'aller au lit et de mettre le téléphone en mode avion pour ne pas être dérangé par les notifications. iOS et Android proposent désormais un mode "ne pas déranger" qui se désactive après le réveil. Il est également possible de faire des exceptions pour certains contacts (p.ex. uniquement en cas d'urgence d'un membre de la famille). Pour mieux dormir, utilisez votre Smartphone de manière consciencieuse le soir. Bonne nuit !

Sources :