Netflix - un portail sécurisé pour les enfants et les jeunes ?

netflix-3733812_1920.jpg

Netflix est une entreprise américaine qui s'est surtout fait connaître par son portail de diffusion de films et de séries en continu du même nom. Bien que Netflix dispose d'une large offre adaptée aux enfants, les experts mettent en garde : toute personne qui laisse regarder des séries et des films à des enfants mineurs sur la plateforme de diffusion en continue, les expose éventuellement à des contenus inquiétants, tels qu'une représentation explicite de la violence.

Polémique autour de "13 Reasons Why", diffusée sur Netflix

La série télévisée américaine "13 Reasons Why" a récemment été au cœur d'une polémique. En mai 2017, BEE SECURE avait déjà soulevé la problématique de cette série dans un article intitulé « Buzz autour de "13 Reasons Why" - ce que les parents et les éducateurs devraient savoir ».

Inspirée du roman du même nom, la série met en scène l'élève introverti, Clay, qui reçoit, après le suicide de son amie Hannah, treize mystérieuses cassettes sur lesquelles Hannah explique les raisons de son suicide. Petit à petit, grâce aux cassettes, Clay découvre les secrets sombres de ses camarades et se rend compte que lui aussi est en quelque sorte responsable du suicide d’Hannah.

Bien que la série, qui traite de la violence (sexuelle), du harcèlement et de l'amour, poursuit des ambitions honnêtes, à savoir : faire référence aux synergies tragiques du harcèlement et de la violence au quotidien, diverses associations médicales et organisations de protection des mineurs l'ont vivement critiquée. Ainsi, l'association américaine des psychologues a conseillé aux parents de ne pas autoriser leurs enfants à regarder la série, car certaines scènes peuvent provoquer des dommages psychologiques chez les enfants ou les pousser à imiter le suicide d’Hannah ; notamment parce que la scène du suicide est parfaitement orchestrée (avec brushing et maquillage) et ne reflète donc, en aucun cas, les circonstances réelles d'un suicide.

Les créateurs n'ont pas tardé à réagir aux critiques. Depuis, chaque épisode est précédé d'un message d'avertissement de la part des comédiens qui renvoient aux différents services d'aide. Un making-of a également été publié pour mettre une nouvelle fois en évidence que les contenus de la série ne sont pas réels. Diverses associations d'enfance et de jeunesse estiment toutefois que ces mesures ne sont toujours pas suffisantes. Selon ces associations, la hausse des appels aux numéros de prévention du suicide et aux services similaires en est la preuve.

Manque de dispositions de sécurité chez Netflix ?

Des séries comme "13 Reasons Why", qui s'adressent clairement à un public mineur, rendent en effet nécessaire que l'on se penche sur les fonctions et les dispositions de sécurité de Netflix. Contrairement aux formats télévisés ou productions de films, les services de diffusion en continu ne sont soumis à aucune régulation qui contrôle tous les types de films et appose des vignettes colorées, comme pour la TV allemande (aves les vignettes FSK) ou encore française (avec les vignettes CNC). Au Luxembourg, les services de vidéos à la demande sont régis par l’ALIA : « Les éditeurs […] sont soumis à une partie des obligations applicables aux opérateurs de services de télévision, notamment en matière de déontologie, de protection des mineurs[..]. » En Allemagne, par exemple, les fournisseurs en ligne tels que Netflix sont uniquement soumis au Traité d'Etat pour la protection de la jeunesse dans les médias ("Jugendmedienschutz-Staatsvertrag"). Cela signifie qu’ils ne sont soumis à aucune autorégulation volontaire, et Netflix, en particulier, interprète ces conditions à son avantage car il manque souvent les vignettes FSK sur les films proposés.

Ainsi, des formats qui semblent convenir aux plus jeunes, tels que la série de bande dessinée "Bojack Horseman", dont le style de dessin drôle ressemble, à première vue, à une production Disney, peuvent être mal interprétés par les enfants ainsi que les parents, car ce n'est qu'au bout de quelques minutes que l'on comprend que la série parle de sexe, d’alcool et de drogues. Les parents et les tuteurs devraient donc examiner de près les contenus consommés par les enfants avant de les leur proposer.

Pour permettre aux plus petits de regarder des contenus adaptés à leur âge, nous vous recommandons de respecter les conseils du Ministère de la Santé luxembourgeois qui les présente avec la campagne "Apprivoiser les écrans et grandir". En s'appuyant sur les travaux de Serge Tisseron, psychanalyste français, le Ministère recommande de déterminer la consommation médiatique des enfants en fonction de leur âge avec la règle du 3-6-9-12. Pour cela, Netflix propose un filtre de protection des enfants et des jeunes. D'une part, les parents peuvent créer un profil spécial enfants qui permet aux enfants d'avoir uniquement accès aux productions adaptées à leur âge, d'autre part, les parents peuvent protéger l'accès aux productions réservées aux adultes à l'aide d'un code PIN à quatre chiffres. Cependant, cela pose à nouveau le problème de l'autorégulation volontaire déjà mentionnée. Du fait que Netflix attribue elle-même des recommandations d'âge à ses propres productions, des séries telles que "American Gods", qui contiennent – dès le premier épisode – des scènes de sexe et de violence, sont marquées avec une pastille indiquant l'âge minimum de 16 ans et ne sont donc pas bloquées par le code PIN pour les productions réservées aux plus de 18 ans. Selon un communiqué de Netflix, les productions particulièrement brutales et inquiétantes sont pourvues d'un message mentionnant qu'il est recommandé que les mineurs soient accompagnés lors du visionnage. Cependant, le site Meedia a rapporté que cette mention manquait parfois pour des films d'horreur explicites et que Netflix avait refusé de prendre position.

Que peuvent faire les parents et les pédagogues ?

Si possible, et ce jusqu'à l'âge de 12 ans, les enfants devraient regarder des émissions avec leurs parents, mêmes celles adaptées à leur âge.

  • Pour les films qui ébranlent (volontairement) la moralité des mineurs, les contenus visualisés devraient être discutés et réfléchis après le film, par exemple en portant un regard critique sur les motifs et les actions des protagonistes.
  • Faites des recherches en amont sur les séries et les films que les jeunes souhaitent regarder. A la lecture du sommaire de la page Wikipédia dédiée à la série ou au film vous pourrez déjà évaluer les risques.
  • En cas de doute, consultez des commissions d'évaluation de films sérieuses et surtout indépendantes, telles que le Filmdienst ou des pages critiques à l'égard des médias, telles que "SCHAU HIN! Was Dein Kind mit Medien macht" (soit « Regardez ce que votre enfant fait avec les médias »). Ces pages font elles aussi régulièrement des recommandations de films.
  • Utilisez les différentes offres de Netflix pour limiter l'accès des enfants aux contenus violents ou explicites. Vous trouverez les instructions précises sur leur page d’aide.

 

Pour en savoir plus :

Photo : pixabay.com | Sources : flimmo.de, kindergesundheit-info.de, bmfsfj.de