Helpline Stopline

Technologies numériques et COVID-19 : et s’il y avait du positif ?

Jeune femme assise en tailleur parterre chez elle contre un mur avec un sourire sur le visage et un ordinateur portable sur ses genoux
Pexels.com

Cela fait longtemps que les médias numériques jouent un rôle clé dans de nombreux aspects de notre vie. En pleine quarantaine dans tout le pays, ils se sont révélés particulièrement précieux à bien des égards : les ordinateurs et Internet ont rendu possible le télétravail, les plateformes de vidéo et de streaming proposent un vaste choix de divertissements, les réseaux sociaux, tchats et applications d’appel vidéo nous permettent de garder contact avec nos proches malgré la distance physique. Par ailleurs, outre ces utilisations connues, de nouvelles offres se développent en ligne en cette période particulière. BEE SECURE a compilé pour vous 3 aspects positifs majeurs.

1- La culture : gratuite et accessible depuis chez soi

Les professionnels du milieu culturel comme les acteurs, auteurs, artistes et musiciens exercent désormais leur art sur Internet puisqu’ils n’ont plus la possibilité de se produire dans un cadre habituel.

Il existe, par exemple, des troupes de théâtre qui se produisent sur les médias sociaux ou les plateformes de streaming. Cela permet à chacun de découvrir, sans engagement, le monde de la danse, du théâtre ou de l’opéra. De plus, un grand nombre d’œuvres littéraires sont maintenant disponibles gratuitement dans les bibliothèques en ligne. Beaucoup de musées, comme le Louvre (en France), proposent des visites guidées gratuites et virtuelles de leurs galeries ou présentent leurs œuvres en ligne.

Pendant cette période sont également diffusés des concerts en streaming. Au Luxembourg, ces concerts sont diffusés dans le cadre du projet « LIVE aus der STUFF ». Certaines stars internationales proposent également leur concert gratuitement en ligne. On retrouve des évènements totalement en live comme « One World : Together at Home » ou le « Play On Fest » que l’on peut vivre tout en restant confortablement chez soi.

Actuellement, chacun peut profiter de ces représentations, même ceux qui habituellement n’ont pas les moyens d’assister à des concerts onéreux, des opéras ou ne peuvent se déplacer pour visiter des musées, participer à des festivals, etc.

2- Des offres de formation et des activités intéressantes à faire à la maison

Puisque les écoles et Maisons Relais sont fermées et que les parents doivent assumer le rôle du professeur ou de l’éducateur, de nombreuses suggestions d’activités sont disponibles en ligne.

Le SNJ partage des idées de loisirs, expériences et challenges en ligne sur le site Kanner Doheem. Ces activités permettent aux parents d’occuper leurs enfants et adolescents en les stimulant aussi bien physiquement qu’intellectuellement.

Sur le site Schoul Doheem, les parents peuvent aussi trouver du matériel pédagogique, des vidéos et des apps/logiciels provenant du SCRIPT, pouvant servir d’exercices supplémentaires au programme scolaire. Le site propose aussi d’autres idées pour des activités extrascolaires ludiques.

Le site Science.lu publie régulièrement de nouveaux articles et vidéos avec des expériences et leurs explications, que l’on peut reproduire facilement et en toute sécurité à la maison.

Il est désormais facile d’accéder à des contenus élaborés et adaptés, même pour des non-professionnels.

3- Une grande solidarité sur les réseaux sociaux

La cohésion et la solidarité sur Internet sont des phénomènes réjouissants que l’on peut observer pendant cette période. On trouve, en effet, une grande solidarité sur les réseaux sociaux, surtout venant des particuliers. Il existe par exemple un bon nombre de groupes Facebook dans lesquels les gens offrent leur aide sous forme de bénévolat. Particuliers, entreprises et associations proposent aussi de coudre des masques en tissu pour leurs concitoyens.

Les associations de scoutisme FNEL et LGS proposent leur aide aux personnes qui ne peuvent sortir de chez elles via le hashtag #AllDagengBA (ce qui signifie en français : tous les jours une bonne action). Les scouts peuvent, par exemple, faire les courses ou se rendre à la pharmacie pour ces personnes isolées.

On trouve également de nombreuses vidéos et histoires virales dans lesquelles les gens font preuve de cohésion : ils jouent de la musique, applaudissent à leurs fenêtres et boivent un verre ensemble depuis leurs balcons. En faisant cela et grâce au hashtag #stayhome, ils incitent les autres à rester eux aussi chez eux.

Rester prudent en ligne malgré tout

Avec cette utilisation accrue des médias numériques pendant le confinement, il convient de rester plus que jamais attentif aux arnaques, contenus inappropriés et logiciels malveillants. L’utilisation des médias de manière saine et responsable reste une priorité.

BEE SECURE vous rappelle aussi que, malgré tous les aspects agréables et utiles d’Internet, il est préférable de ne pas rester toute la journée derrière les écrans. C’est pourquoi la méthode « 1+1=0 » est recommandée : ce qui signifie que pour chaque heure d’activités numériques une heure d’activité physique est conseillée.

 

Sources : www.wort.lu, www.wort.lu/fr/, www.rtl.lu

Les acteurs derrière BEE SECURE

Initiée par :

Logo partenaire

Opérée par :

Logo partenaire Logo partenaire

En partenariat avec :

Logo partenaire Logo partenaire Logo partenaire

Cofinancée par :

Logo partenaire