La vie privée des enfants est importante – même sur Internet !

enfant-internet.jpg

L’ère du numérique fait que nous conservons aujourd’hui moins nos vies dans des journaux intimes et des albums photos et davantage sur les réseaux sociaux et les blogs - et, de ce fait, les partageons plus facilement avec les autres. L’autodétermination informationnelle – soit le droit de maîtriser l'ensemble des informations qui nous concernent sur le net – est déjà difficile pour soi-même mais elle devient encore plus complexe lorsqu’il s’agit d’enfants. Car Internet n'oublie pas et ils devront certainement vivre avec leurs décisions et celles de leurs parents ou tuteurs légaux dans les années à venir.

Réfléchir avant de publier une photo sur Internet

La plupart des gens de plus de 30 ans se souviendront sans mal de l'embarras ressenti lorsque leurs parents ressortaient l'album avec leurs photos d’enfance des profondeurs poussiéreuses d’une armoire lors de la première visite de leur nouvel(le) amoureux(se). Avec la mort lente de la photographie analogique, les jeunes d'aujourd'hui sont généralement épargnés par ce fait courant quelques années plus tôt. Aujourd’hui, ils peuvent cependant être soumis à cet effet de gêne à peu près partout si un camarade de classe ou un collègue de travail rencontrait des photos embarrassantes d’eux en ligne, alors qu’ils croyaient ces dernières perdues dans les profondeurs d'Internet.

Le problème est réel - et devient de plus en plus important avec l'utilisation accrue des réseaux sociaux. Les parents qui appartiennent déjà à la génération Digital Native partagent non seulement leur propre vie en ligne, mais aussi celle de leur progéniture. Il en résulte souvent des images qui peuvent devenir un fardeau plus tard dans la vie des enfants. Ce qui est considéré aujourd'hui comme joli peut sembler stupide ou sans goût dans dix ans - et peut servir de base à la discrimination ou à l'intimidation.

Le droit de maîtriser ses données en ligne

Le droit à l'autodétermination informationnelle est un droit fondamental qui est également valable au Luxembourg par le biais de la Convention européenne des droits de l'homme. Les enfants relèvent également de ce droit fondamental, qui stipule que toute personne a droit au respect de sa famille et de sa vie privée. Cela signifie que les enfants doivent donner leur consentement avant que toute photo d'eux soit publiée sur Internet. Dans la pratique, bien sûr, les choses sont différentes.

En Allemagne par exemple, selon la loi, seul les parents décident du contenu qu'ils veulent mettre en ligne jusqu'à ce que leur enfant ait atteint l'âge de sept ans, puis ils décident en concertation avec l'enfant jusqu'à l'âge de la majorité. Cette procédure a du sens, car les problèmes découlant du partage négligeant de photos peuvent être réglés dès le début de la conversation avec l'enfant. De cette façon, les jeunes sont également sensibilisés au contenu qu'ils publient eux-mêmes. Une fois qu'une image est en ligne, il est difficile de la supprimer - elle peut être téléchargée ou capturée et copiée aussi souvent que désiré.

Attention aux images dénudées

Divers contenus ne devraient pas se trouver du tout en ligne, comme par exemple, des photos d’enfants ou de bébés en maillots de bain ou nus dans la baignoire. Ces photos offrent effectivement un potentiel d'abus qui va bien au-delà de l'intimidation et de la discrimination. Si ces images sont partagées publiquement, il y a un réel risque qu'elles soient téléchargées par des criminels et diffusées dans des contextes pornographiques mettant en scène des enfants de différents âges.

Il est également important que les jeunes soient conscients de ces dangers, par exemple dans le contexte du sexting. Si le jeune envoie des photos de lui nu à un(e) partenaire, il doit savoir qu’elles peuvent potentiellement se retrouver sur des sites web douteux. D'autre part, la possession d'anciennes photos dénudées de son partenaire peut avoir des conséquences pénales si la personne était encore mineure au moment de la photographie.

BEE SECURE recommande :

- Consultez vos enfants avant de publier des photos d'eux en ligne. Évitez que vos photos ou images ne soient affichées dans les moteurs de recherche.
- Évitez les images qui pourraient gêner vos enfants plus tard - comme les déguisements - et les images dans lesquelles vos enfants ne sont pas entièrement vêtus.
- Expliquez à vos enfants que les images peuvent être sauvegardées et partagées et qu'elles peuvent réapparaître après des années.

Pour en savoir plus :

Photo : pixabay.com | Sources : Huffingtonpost.co.uk, Internet-beschwerdestelle.de