Informations pour les parents

Recommandations

 Quelles mesures préventives les parents peuvent-ils prendre ?

  • Même sil est encore très jeune, apprenez à votre enfant à ne pas divulguer ni publier des données personnelles et à ne pas dévoiler sa vie privée et son intimité sur Internet. Il ou elle sera déjà moins vulnérable.
  • Parlez du mobbing et du harcèlement au sein de la famille. Votre enfant pourra mieux évaluer les situations qu'il ou elle vit en tant que victime ou témoin.
  • Encouragez votre enfant à en parler.
  • Expliquez-lui qu'il ne faut jamais participer à des actions de harcèlement.
  • Avec un bon mot de passe, votre enfant se protège d'une utilisation malveillante et abusive de son compte MSN ou de son profil sur les réseaux sociaux.
  • En tant que parents, gardez toujours un œil sur les activités en ligne de votre enfant. Ce n'est que lorsque vous savez et comprenez ce que votre enfant fait sur Internet, et que vous connaissez les pages qu'il ou elle aime visiter, que vous pourrez reconnaître à temps les dangers et réagir en fonction. Si votre enfant est actif sur les réseaux sociaux, vous devez vous aussi vous intéressez à ces sites. Souvent, les parents sous-estiment les dangers qui émanent de tels portails.
  • De manière générale, les enfants devraient uniquement avoir accès à Internet via un ordinateur sécurisé. Plus d'informations à ce sujet : «Dossier: Contrôle Parental»

Sans oublier l'échange et l'écoute qui restent la meilleure protection. Des questions telles que "Qu'est-ce que tu as fait à l'école aujourd'hui ?" devraient désormais être complétées par des questions telles que "Qu'est-ce que tu as fait sur Internet aujourd'hui ?". Les parents doivent savoir ce que leurs enfants font sur Internet et établir une relation de confiance afin qu'ils soient considérés comme des personnes de confiance en cas de problèmes ou de difficultés.

Mon enfant, victime de cyber-harcèlement ?

Les enfants ou adolescents victimes de harcèlement ont souvent des difficultés à en parler. Il leur faut souvent du temps avant qu'ils ne réalisent que ce que les autres leur infligent est blessant et leur fait perdre leurs repères. Des sentiments de honte et de culpabilité empêchent la plupart des victimes de demander de l'aide. Le cyber-harcèlement est souvent accompagné de la crainte que les parents puissent interdire l'accès à Internet.

 Mais un enfant peut donner des signes indirects :

  • il ou elle ne veut plus aller à l'école et coupe le contact avec ses amis
  • il ou elle se plaint de maux de tête ou/et de ventre, de nausées, d'insomnies
  • il ou elle a l'air angoissé(e) après avoir surfé sur le Web ou après avoir lu un SMS
  • il ou elle change ses pratiques Internet du jour au lendemain
  • il ou elle se replie sur lui/elle même

 Mon enfant est harcelé. Que puis-je faire ?

  • Encouragez votre enfant à en parler. Ne dramatisez pas la situation. Ne lui mettez pas la pression. Vous pouvez lui dire : "Tu ne vas pas bien. Qu'est-ce qu'il t'arrive ?"
  • Expliquez à votre enfant qu'il ne doit pas répondre à des messages harcelants ou menaçants. Il doit plutôt profiter de la possibilité de pouvoir refuser ou bloquer des contacts.
  • Enregistrez les messages en question, ils serviront peut-être de preuve. Apprenez à votre enfant à faire une capture d'écran.
  • Si les attaques ont lieu sur un site Web spécifique, contactez l'hébergeur ou l'administrateur du site. Informez-vous sur la suppression des agressions publiques.
  • Si votre enfant est harcelé par des camarades de classe, parlez-en au professeur en qui votre enfant a confiance et éventuellement à la direction de l'école. Demandez de l'aide dans la lutte contre le mobbing.
  • N'hésitez pas à porter plainte. Au plus tard, lorsqu'il y a menace de violences ou d'attaques physiques, vous devez en avertir la police. En effet, les enquêtes policières peuvent révéler l'anonymat supposé de l'auteur.
  • Pour plus d'informations ou de plus amples renseignements, contactez la BEE SECURE-Helpline au 8002 1234.

 Mon enfant a harcelé d'autres enfants. Comment réagir ?

  • Les enfants ou adolescents qui harcèlent ou menacent d'autres personnes, ou qui participent de près ou de loin à de telles actions, ne se rendent souvent pas compte des préjudices qu'ils causent à la victime et de l'influence sur sa qualité de vie.
  • Il est donc important de confronter ces enfants ou adolescents aux conséquences de leurs actions envers la victime. Les parents peuvent aider les auteurs à prendre leurs responsabilités et faire comprendre que ce qu'ils considèrent comme une simple plaisanterie peut être très blessant et attentatoire pour la victime.
  • Il faut également faire comprendre aux auteurs que les actions de cyber-harcèlement sont non seulement inacceptables d'un point de vue moral, mais que certaines constituent une infraction au code pénal.